2E CONFÉRENCE DES PRÉFETS DU BÉNIN AU TITRE DE L’ANNÉE 2019 : La vie des départements du Bénin passée au peigne fin

3 ans ago | Written by
6 122 vues
0 0

2E CONFÉRENCE DES PRÉFETS DU BÉNIN AU TITRE DE L’ANNÉE 2019

La vie des départements du Bénin passée au peigne fin

La deuxième conférence des préfets du Bénin au titre de l’année 2019 a eu lieu les jeudi 17 et vendredi 18 octobre dernier dans un hôtel de la ville de Parakou. Cette rencontre a permis aux responsables en charge de l’administration territoriale d’échanger sur le fonctionnement des départements ainsi que les avancées du processus de développement local. La cérémonie d’ouverture de cette conférence s’est déroulée en présence du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia, celui de la décentralisation et de la gouvernance locale Alassane Seïdou, du maire de la ville de Parakou, des membres de la conférence administrative du Borgou, des autorités religieuses, des têtes couronnées et sages.
Wilfried AGNINNIN

Les activités saillantes du secteur de la décentralisation et de la gouvernance locale au Bénin ont été passées au peigne fin. Les 10 actuels préfets du Bénin accompagnés des cadres de l’administration territoriale ont, au cours de cette conférence, réfléchi sur la gestion des collectivités locales en formulant des recommandations pour l’amélioration des performances de l’administration publique béninoise.

Le maire de la ville de Parakou Charles Toko, dans son allocution, a adressé aux deux ministres quelques préoccupations ayant trait aux collectivités locales. Selon lui, les textes de la décentralisation ne permettent pas aux mairies depuis plusieurs années de procéder au recrutement du personnel administratif à cela s’ajoute le manque de moyens des forces de sécurité pour l’accomplissement de leurs tâches. Pour le préfet du Borgou Djibril Mama Cissé, c’est un honneur de voir son département abrité cette deuxième conférence. A en croire le préfet, des efforts ont été fournis pour l’amélioration de la gouvernance locale. En témoigne la maîtrise par les forces de sécurité du Borgou des événements malheureux qui ont eu lieu à Tchaourou et à N’Dali et la performance des communes du Borgou en matière de la gestion des fonds Fadec. « Dans cette optique, il convient de souligner l’amélioration de la qualité de la gouvernance locale grâce aux efforts appréciables des maires et à la dynamique de l’organisation faîtière que constitue l’Association pour le Développement des Communes du Borgou (Adécob) », a-t-il souligné.

Dans son adresse le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Sacca Lafia, a fait savoir que des mesures sont prises par le gouvernement du président Talon pour donner plus de moyens aux forces de l’ordre. Selon lui, il est prévu le recrutement de 500 policiers avant la fin de l’année 2019.

A Alassane Seïdou ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale de présenter dans son discours d’ouverture les actions phares à mener au cours de l’année 2020. Entre autres, le suivi de la mise en œuvre progressive du processus de la construction des nouvelles préfectures au Bénin, la mise en œuvre du projet de construction d’un centre de formation au profit de l’administration locale, la délimitation et la matérialisation des centres administratifs afin de limiter les conflits de terres, le suivi en collaboration avec la Céna de l’organisation des élections communales et locales et la relecture des textes de la décentralisation.

Les préfets et responsables des collectivités territoriales sont répartis de cette conférence mieux aguerris afin d’impacter davantage leurs départements respectifs

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.