35E JOURNÉE NATIONALE DE L’ARBRE DANS LE BORGOU: Le préfet Djibril Mama Cissé en main verte à Nikki

3 ans ago | Written by
5 222 vues
0 0

35E JOURNÉE NATIONALE DE L’ARBRE DANS LE BORGOU

Le préfet Djibril Mama Cissé en main verte à Nikki

Le samedi 1 juin dernier, les autorités béninoises ont sacrifié à la tradition de la 35ème Journée Nationale de l’Arbre (Jna). Dans le département du Borgou, c’est la commune de Nikki qui a accueilli les manifestations officielles de cette journée couplée avec la campagne nationale de reboisement. Au total 3 000 plants ont été mis en terre dans le village de Ouénou en présence du préfet Djibril Mama Cissé, les membres de la Conférence Administrative Départementale (Cad), le maire de Nikki Oumarou Lafia accompagné de ses conseillers, élèves et les autorités forestières.

Wilfried AGNINNIN

« Celui qui a planté un arbre avant de mourir n’a pas vécu inutilement ». C’est fort de cet adage que toutes les autorités du Borgou accompagnées de leurs administrés ont mis en terre 3000 plants à Ouénou un village situé dans la cité des princes Wassangari.
Dans son discours, le maire de la commune de Nikki Oumarou Lafia a fait savoir que le thème de cette édition intitulé « L’arbre et l’éducation pour une économie verte durable », est très évocateur et appelle la conscience des populations sur le rôle vital de l’arbre dans l’environnement humain. Pour l’autorité communale, le couvert végétal est fortement menacé au Bénin en général et dans le département du Borgou en particulier. « L’arbre connaît aujourd’hui un rythme de déforestation et de dégradation élevée ce qui menace la survie de l’espèce humaine », a-t-il indiqué.
En procédant au lancement officiel de la journée, l’autorité départementale du Borgou Djibril Mama Cissé a rappelé les multiples bienfaits de l’arbre avant d’inviter les uns et les autres à en planter et en prendre bien soin pour la sauvegarde de l’environnement. « Il protège la biodiversité, atténue les effets du changement climatique, contribue à la lutte contre la pollution et l’érosion, à l’épuration de l’air, à la protection de nos infrastructures contres les effets des vents, aux traitement thérapeutiques de centaines maladies, embellir le paysage, favorise la pluviométrie, fournit du bois pour la construction des maisons et la fabrication des meubles », a énuméré le préfet. Au regard de la déforestation et de la destruction avancée des arbres en Afrique et au Bénin, le préfet Cissé pense prendre des mesures idoines en vue de limiter les conséquences et de préserver les arbres. Il a, pour finir, invité les autorités ainsi que les populations à entretenir les plants mis en terre.
Il faut rappeler que, 16 711 plants seront mis en terre dans le département du Borgou.

Quotidien Daabaaru, leader de la presse écrite dans le septentrion

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.