5E ÉDITION D’ENGLISH CHALLENGE CHAMPIONSHIP : Les élèves de Parakou s’affrontent en anglais . 16 collèges pour un seul trophée

3 ans ago | Written by
7 279 vues
0 1

5E ÉDITION D’ENGLISH CHALLENGE CHAMPIONSHIP

Les élèves de Parakou s’affrontent en anglais

. 16 collèges pour un seul trophée

La salle des fêtes du lycée Mathieu Bouké de Parakou a abrité le vendredi 9 février dernier la 5è édition de la compétition de culture générale en anglais. Pour cette 5è édition, 16 collèges de Parakou croiseront les cervelles sur des questions de culture générale mais dans la langue de Shakespeare. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence des délégations de tous les 16 collèges en compétition, du troisième adjoint au maire de Parakou, Judicaël Houndin en sa qualité de parrain de cette édition, des professeurs d’anglais de Parakou, le représentant du président de l’association des professeurs d’anglais du Bénin, Eugène Sounon, de l’initiateur de la compétition Yves Ferry et bien d’autres personnalités.

Edouard ADODE

Désormais plus question d’apprendre l’anglais sans l’expérimenter. Car nul n’ignore la place prépondérante qu’occupe cette langue dans le monde entier, ceci dans tous les domaines. Et c’est pour rendre accessible la langue de Shakespeare aux apprenants de la ville de Parakou que depuis cinq ans, sur l’initiative de Yves Ferry, coordonnateur national d’English challenge club Bénin, la compétition du jeu de génie en herbe en anglais est née.

Cette année, la compétition qui est à sa cinquième édition regroupe 16 collèges de la ville de Parakou. Ainsi pour le match d’ouverture qui s’est déroulé le vendredi 9 février dernier, le collège ”les merveilles” était aux prises avec le collège ” Académia”.

Pour l’initiateur de cette compétition, Yves Ferry, ce concours a permis à plusieurs apprenants de Parakou de découvrir leur passion pour cette langue incontournable dans tous les domaines de la vie. Il rêve grand pour cette initiative. Ainsi, pour Yves Ferry, cette compétition ne doit pas rester à l’étape communale, mais doit s’étendre à l’échelle départementale voire nationale. Cette idée est partagée par Djouwébatou Aladji Boni proviseure du lycée des jeunes filles de Parakou dont les filles font partie des concurrents, qui d’ailleurs a exhorté les élèves à prendre conscience de l’utilité de l’anglais aujourd’hui en s’intéressant davantage à cette langue et par ricochet à cette compétition.

Yves Ferry a donc exhorté les éventuels partenaires à venir soutenir cette initiative pour le bonheur des apprenants de Parakou et du département du Borgou.

Article Categories:
A la une · Éducation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.