À L’OCCASION DE LA PRIÈRE DE L’AID EL FITR, Le maire Inoussa Zimé a invité les fidèles à la limitation de vitesse sur la route

2 mois ago | Written by
9 022 vues
0 1

 

La communauté musulmane célèbre ce lundi 2 mai la fête de l’Aïd el Fitr. Une célébration qui marque la fin du mois béni de Ramadan. À Parakou, c’est la place Idi de Guèma qui a accueilli le maire Inoussa Zimé Chabi et son deuxième adjoint Moustapha Orou Gankou pour la prière.
L’autorité communale a prié pour la paix au Bénin. La fin du ramadan n’étant pas la fin du monde, le maire a invité les fidèles à plus de prudence sur la route et à une fête dans la sobriété. Aussi les a t-il exhortés à maintenir la foi et à être toujours proche de leur Dieu même après le ramadan. « Nous venons d’observer un mois d’abstinence, d’intense prière et c’est l’occasion de dire aux fidèles musulmans que la fin du mois de jeûne ne signifie pas la fin de la prière, la reprise des comportements bânis par le Seigneur. Il faudrait que nous puissions bénéficier d’une place au près du Seigneur, et pour cela il faut continuer la prière. Je pris tous les fidèles musulmans et surtout les jeunes à avoir de bonnes habitudes en circulation. En faisant de la vitesse, c’est que nous sommes pressés à rejoindre l’au delà, alors que pour rejoindre l’au delà il faut avoir la grâce du seigneur », a-t-il signalé.

De son côté, l’imam Sariki a aussi invité les fidèles à continuer par adorer Dieu et à être des musulmans exemplaires qui ont la crainte du seigneur.

Après cet instant de prière, la fête se poursuit dans les ménages où de bons plats seront concoctés pour se réjouir.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.