ACCÈS DES AFRICAINS AUX VACCINS ANTI-COVID-19 : Les critiques de Boni Yayi sur une décision de l’Omc

2 semaines ago | Written by
4 616 vues
0 0

L’ancien président de la République du Bénin (Rb) Thomas Boni Yayi est contre une décision de l’Organisation Mondiale du Commerce (Omc) sur l’accès des africains aux vaccins anti-Covid-19. Il a critiqué cette décision à travers une publication postée ce mardi 21 juin 2022 sur sa page Facebook. Concernant cette décision de l’Omc, l’ancien Chef d’État a relevé des points positifs et négatifs. Voici l’intégralité de ses observations.

Wilfried AGNINNIN

L’OMC et la démocratisation de l’accès des Africains aux vaccins contre le COVID-19.
Aux terme de sa dernière décision, l’OMC fait lever les brevets pour faciliter l’accès de l’Afrique aux vaccins contre le COVID-19. Les ONG ont raison d’être moins satisfaites que les membres de l’OMC.
-Points positifs: possibilité de fabriquer et d’exporter les vaccins.
-Points négatifs:
1- Pas de transfert de technologie(savoir faire) d’où la nécessité de reprendre les 50 000 procédures nécessaires à la fabrication du vaccin avec le risque de produire un vaccin moins efficace.
2- Pas de levée des brevets sur les traitements du COVID-19 dont aurait besoin l’Afrique.
3- La durée de 5 ans de levée des brevets est trop courte pour susciter les investissements nécessaires à la production des vaccins.
Au total, cette décision profitera davantage à des pays comme la Chine, la Russie et l’Inde qui maîtrisent les techniques d’accès aux secrets industriels.
Les ONG ont raison de dire que les négociations ont accouché d’une souris !!!
Ce résultat est en retrait par rapport aux projets portés par l’UE et l’OMS de construire des usines de fabrication des vaccins ARN dans six (6) pays africains sous la supervision des laboratoires occidentaux avec transfert progressif de la technologie de fabrication des vaccins et de médicaments contre certaines maladies (diabète, cancer et SIDA), par exemple. Il est donc nécessaire que l’OMC complète sa décision par la prise en compte de la démarche de l’UE et de l’OMS.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.