ACTEUR MAJEUR DE LUTTE CONTRE LA PÉNÉTRATION DES ENVAHISSEURS AU DANHOMEY : L’association Acd-Orifa raconte l’histoire du royaume de Soubroukou . C’est le samedi 3 décembre prochain à Djougou

2 mois ago | Written by
7 948 vues
1 0

Le royaume de Soubroukou dans la commune de Djougou peut être fier d’avoir un fils qui mène le combat de réécrire l’histoire de ces peuples qui ont énormément contribué à la lutte contre les envahisseurs au Danhomey. En effet, dans le cadre du projet “La légende de Maa-sahwa” financé par l’institut français du Bénin, le jeune acteur culturel Fayçal Dramane et son association Acd-Orifa veulent faire connaître les prouesses peu connues de ce peuple du département de la Donga. À cet effet, le promoteur de l’association Acd-Orifa Fayçal Dramane s’apprête à offrir le samedi 3 décembre 2022, un grand spectacle artistique et culturel qui s’intéressera à l’histoire du royaume et de la dynastie de Tchewerha.

Selon l’administrateur culturel Bidossessi Body Houadjêto dont les propos sont rapportés par le quotidien Nord Bénin, il s’agit d’un conte qui parle de l’histoire de la création de la ville de Djougou et précisément du royaume de Soubroukou. « C’est aussi un spectacle qui raconte l’histoire de la lutte contre les envahisseurs, de la participation du premier chef-canton de la sous-région dans le processus de la décolonisation de l’ex Danhomey », a-t-il expliqué. Le spectacle qui sera offert aux populations de Djougou fait suite à un travail sérieux qui s’est réalisé en quatre étapes. Il s’agit de la phase de collecte d’informations, celle de traitement des données, de la création d’écriture en enfin de la mise en scène qui est l’étape attendue. « Dans la réalisation de ce projet en gestation, évoluent sur scène Fayçal Dramane, comédien, conteur marionnettiste et Mouhamed Chabi Dakara, griot, percussionniste et sociétaire du ballet national. Un griot est associé à cette création afin de conserver l’authenticité de l’histoire de ces héros de Soubroukou qui ont contribué à la lutte contre les envahisseurs à Danhomey », a clarifié l’administrateur culturel.

Pour Fayçal Dramane, le moment est venu d’éclairer la lanterne des béninois sur les non dits du royaume de Soubroukou.

Il faut noter que le projet Maa-Sahwa de l’institut français entre dans le cadre de l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (Odd)

Samira ZAKARI

 

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *