ADORATION DE MESSI ET CRISTIANO PAR LES JEUNES BÉNINOIS : Même en football, la nature a horreur du vide !

3 ans ago | Written by
4 066 vues
0 0

ADORATION DE MESSI ET CRISTIANO PAR LES JEUNES BÉNINOIS

Même en football, la nature a horreur du vide !

A l’école, dans les ateliers, sous un arbre, dans les rues, le principal sujet de discussion des jeunes béninois, demeure la performance des stars du football européen. Rares sont les jeunes du Bénin qui ne maîtrisent pas l’actualité des championnats d’Europe. Ils ont tous pour la plupart les calendriers de ces championnats en tête. Même celui qui est incapable de faire une passe sur un terrain de football peut facilement analyser les classements d’un coach ou d’un autre. Ce qui anime plus les débats entre les jeunes, c’est la performance de Lionel Messi et de Cristiano Ronaldo dans leur club respectif. La seule évocation du nom de l’un d’entre les deux stars du football mondial, déclenche des discussions houleuses pouvant même déboucher sur des affrontements entre fans.

Il suffit de voir la passion et la virulence qui caractérisent les débats autour de ces deux stars sur les réseaux sociaux pour se rendre compte de combien les jeunes béninois sont passionnés par ces footballeurs qu’ils n’auront jamais la chance de voir pour la plupart, si ce n’est qu’à la télé. Et même dans les salles de cours parfois, certains jeunes professeurs dans les lycées et collèges ne s’empêchent pas d’animer de folles discussions sur ces stars.

Mais au même moment, ces jeunes ignorent le nombre de clubs qui participent au championnat de leur pays. Cette situation qui paraît paradoxale n’est quand-même pas surprenante.

Les causes qui favorisent cette attitude de la jeunesse

Même si parfois à tort ou à raison, on accuse cette jeunesse de ne pas aimer le local en matière de sport, son comportement est quelques fois fondé et justifié. Car longtemps, le football béninois a traversé une crise à n’en point finir. De plus, l’organisation des clubs de football n’est pas encore ce qu’il devrait être. Puisque la plupart des clubs du Bénin sont loin d’être de véritables entreprises comme sous d’autres cieux. Ils sont la propriété privée de leur président. Ainsi, le président est à lui seul, la seule instance de décision de son club, puisqu’il est le seul à financer les activités du club. Ceci influe sur le recrutement et le positionnement des joueurs dans ces clubs. Aussi, la politique sportive du Bénin, ne permet pas le bon fonctionnement des clubs qui essaient d’œuvrer pour être dans les standards internationaux. Ces facteurs ajoutés à l’absence d’école de football digne du nom, sont autant d’éléments qui ne permettent pas l’éclosion de talents pouvant tenir en haleine cette jeunesse assoiffée du beau jeu.

Ainsi, dans ces conditions, il sera toujours difficile aux jeunes béninois de ne pas remplir les salles de diffusion de matchs des clubs européens au moment où l’équipe nationale joue sans supporters à côté dans un stade gratuitement ouvert à tous. Au delà de son amour pour le beau jeu, la jeunesse béninoise est tout simplement dans une adulation sans pareille du portugais Cristiano Ronaldo et de l’argentin Lionel Messi, faute de stars dans leur pays.

Il est donc clair que même dans le football, la nature a horreur du vide.

Edouard ADODE

Article Categories:
A la une · Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.