APPRENTISSAGE DE LA LANGUE BAATONUM : 30 apprenants formés par l’Ajepec Su Dom Se reçoivent leurs parchemins

1 an ago | Written by
8 042 vues
0 0

Depuis 12 ans déjà, l’Association des Jeunes pour la Promotion de l’Education et de la Culture (Ajepec) Su Dom Se, fait de la promotion de la langue Baatonu à travers l’alphabétisation, son cheval de bataille. Des cours d’alphabétisation sur cette langue sont organisés à l’intention des personnes lettrés notamment les élèves, les étudiants, les fonctionnaires et bien d’autres. Ainsi, la douzième promotion des apprenants en 2ème année de l’Ajepec Su Dom Se, ont reçu leurs attestations de fin de formation après 6 mois de cours. La remise officielle a eu lieu le dimanche 6 juin 2021 à Parakou, en présence du professeur Léon Bio Bigou et les responsables de l’association.

Samira ZAKARI

Ils sont une trentaine d’apprenants à recevoir leurs attestations de fin de formation en langue Baatonu, après avoir suivi régulièrement les cours et participé aux différentes compositions. Au total, six centres dont le Collège d’Enseignement Général (Ceg) Guèma, le Lycée Mathieu Bouké et l’Université de Parakou (Up), le Ceg de Tchatchou dans la commune de Tchaourou, le Ceg de Nikki et l’Université d’Abomey Calavi (Uac), ont servi de cadre pour cette formation qui s’inscrit dans le cadre de la promotion des langues nationales.

Selon le président de l’Ajepec Su dom Se, Samwilou Doo Soumanou, l’objectif de ces cours c’est, « d’accompagner l’insertion des langues qui n’aboutit pas jusqu’à présent, faciliter le choix des épreuves facultatives à l’examen du Bac et enfin produire une ressource de qualité en matière d’alphabétisation pour faciliter les recherches scientifiques en langue.

Après deux ans de formation, ces apprenants sont désormais à même d’écrire et de parler correctement le baatonu. La langue maternelle étant un vecteur indéniable de la culture, Samwilou Doo Soumanou a invité ces apprenants en fin de deuxième année à poursuivre leur formation en s’inscrivant pour la troisième année, afin d’obtenir leur licence en alphabétisation.

Le professeur Léon Bio Bigou présent à la cérémonie a fait savoir que « ce que fait l’Ajepec Su Dom Se, c’est bel et bien là, l’avenir non seulement des peuples Baatonu, mais du peuple africain parce que le peuple africain en général et le peuple béninois Baatonu en particulier, rencontre des difficultés dans le sens de leur développement pour la simple raison qu’ils perdent leur culture. Pourtant quand on parle de la culture, elle a une racine pivotante qui est la langue. Je suis très ravi de ce qu’ils font pour la promotion de la langue Baatonu et je les encourage ». Il a, par ailleurs, annoncé la collaboration très prochaine entre son cabinet de recherche scientifique pluridisciplinaire “Kaso” et l’Ajepec Su Dom Se pour faire connaître davantage les réalités de la tradition et de la culture du peuple Baatonu au reste du monde.

Il faut signaler que les diplômes de licence en alphabétisation de l’Ajepec Su Dom Se sont cosignés par l’Institut Régional Supérieur des Beaux-Arts de Culture et de la Communication Irsbac-com.

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.