APRÈS LA RÉACTION DE LA PRÉSIDENTE DE L’UDBN FACE A LA DÉMISSION DE QUELQUES MEMBRES DE SON PARTI :  Voici la réplique des démissionnaires de la 7è et 8è Circonscription Électorale

2 ans ago | Written by
11 058 vues
0 0

Suite à la réaction de la présidente du parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (Udbn) Claudine Prudencio relative à la démission de certains membres, coordonnateurs, membres fondateurs et militants de la 7è et 8è circonscription électorale du parti, ces derniers ont réagi. Ils sont montés au créneau le jeudi 15 octobre 2020, preuves à l’appui, pour apporter un démenti à la déclaration de leur ancienne leader de parti.

En demandant à la présidente Claudine Prudencio d’apporter les preuves de ces affirmations, ils pensent que les connaissants, elle ne peut se permettre de tels agissements. D’ailleurs, pour eux, ceux qui ont commandité une telle réponse viennent les reconforter dans leur position qui traduit un bon choix. Les démissionnaires se disent mêmes disponibles à partager leurs expériences politiques avec ceux qui ont eu cette mauvaise idée de faire des affirmations dépourvues d’arguments.

Ils ont appelé la présidente à se rendre au ministère de l’intérieur, histoire de vérifier que les signataires de la lettre de démission à elle adressée, sont bien enregistrés et étaient, bien évidemment, membre du parti Udbn. «Qu’on nous dise qu’on est des membres fictifs quand on est en perte de vitesse et qu’on raconte tout ce qu’on veut, c’est déplorable», a indiqué l’un des démissionnaires en précisant qu’ils respectent beaucoup la présidente, mais, «quand des gens vous quittent, prenez votre temps et demandez-vous, qu’est-ce qui s’est réellement passé? Elle est présidente depuis la création de l’Udbn, elle n’ait jamais venu au Nord. Aucun membre de l’Udbn au Nord ne connait la présidente, si ce n’est les coordonnateurs. Voyez-vous, dans quel pays, on est président de parti politique, et à la base, les gens ne vous connaissent pas? On nous dit ce matin, qu’on n’a pas de motifs pour démissionner. Les gens savent, quand on dit, nous partons, et qu’on a beaucoup appris dans l’Udbn, cela voudra dire qu’il y a une crise. La crise a perduré… aujourd’hui, le vin est tiré. On demande à la présidente de prendre son sang froid et de boire ce vin».

Ils ont, pour finir, invité la présidente de l’Udbn Claudine Prudencio à aller à l’école des personnes responsables, honnêtes et loyales.

Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
A la une · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *