AUTONOMISATION DES FEMMES DE L’ALIBORI, DU BORGOU ET DES COLLINES : Le Réfec fait le point de ses activités de 2021 à 2022 . Des propositions faites pour plus de résultats

5 jours ago | Written by
2 002 vues
0 0

Le mercredi 3 août 2022, le Réseau des Femmes Élues Conseillères (Réfec-Bénin) des départements de l’Alibori, du Borgou et des Collines a fait le point des activités menées entre août 2021 et juillet 2022. C’était à travers un atelier de restitution qui s’est tenu dans un hôtel de la ville de Parakou. Les travaux se sont déroulés en présence de la secrétaire chargée de l’information et de la communication du Réfec-Bénin Arikohan Dorcas, du représentant du maire de Parakou Moustapha Orou-Gankou, de la présidente de l’Ufec 2Abcd Kadidjatou Djegga Demmon et des conseillères membres venues des départements du Borgou, de l’Alibori et des Collines.

Wilfried AGNINNIN

Les membres du Réfec-Bénin des départements de l’Alibori, du Borgou et des Collines, connaissent désormais les actions menées par leur organisation au cours de la période d’août 2021 à juillet 2022. La séance de réddition de comptes initiée à cet effet, a permis de faire le point des projets en exécution, des activités statutaires institutionnelles, la mission des femmes du Réfec et les cotisations statutaires.

L’essentiel à retenir des activités

Pour la secrétaire chargée de l’information et de la communication du Réfec-Bénin Arikohan Dorcas, plusieurs activités ont été menées dont la plus importante repose sur le projet Swedd-Bénin. À l’en croire, ce projet est financé par la Banque Mondiale avec l’appui technique de l’Unfpa et l’Ooas, et mis en œuvre sous la tutelle du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance (Masm). Il vise essentiellement à accélérer la transition démographique et à réaliser les objectifs plus large qui consistent à assurer la capture du dividende démographique, et à réduire les inégalités de genre au Bénin. La conseillère communale de Dassa-Zoumé Arikohan Dorcas, n’a pas manqué de saluer le gouvernement du président Patrice Talon qui a débloqué des millions de francs Cfa pour soutenir les actions du Réfec-Bénin. Elle a aussi exprimé sa gratitude à l’endroit du président de l’Association Nationale des Communes du Bénin (Ancb) Luc Attrokpo pour son leadership et accompagnement. « Nous avons constaté une certaine somnolence dans nos rangs. Sur 505 conseillers communaux dans le Borgou, Alibori et Collines, il n’y a que 23 conseillères communales. Nous avons réfléchi sur les dispositions à prendre pour que les femmes soit représentatives dans les instances de prise de décisions », a-t-elle fait savoir. Selon elle, « Nous nous exhortons à plus d’actions sur le terrain en formant et en sensibilisant les femmes sur le militantisme ».

De son côté, le représentant du maire de Parakou Moustapha Orou-Gankou, a salué la détermination et l’engagement de ces femmes élues conseillères. À l’en croire, le rôle de la femme dans la société en général et dans les conseils communaux en particulier n’est plus à démontrer. Moustapha Orou-Gankou a saisi l’occasion pour exprimer l’accompagnement de la mairie de Parakou dans les activités du Réfec-Bénin.

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.