AUTOPALPATION DES SEINS CHEZ LES FEMMES : Une technique simple mais ignorée pour diagnostiquer le cancer

4 ans ago | Written by
7 092 vues
0 0

AUTOPALPATION DES SEINS CHEZ LES FEMMES
Une technique simple mais ignorée pour diagnostiquer le cancer

Les êtres humains en particulier les femmes souffrent au quotidien de plusieurs maux quitte à en mourir. Cependant elles auraient pu facilement détecter le mal à temps et se faire soigner. C’est le cas du cancer de sein, ce mal qui tue plus d’une femme silencieusement au même moment qu’il existe une technique simple mais inconnue ou ignorée de plusieurs pour le détecter. Il s’agit de l’autopalpation des seins.

Maroufatou Oladjidé KAKPO

L’autopalpation des seins est un examen simple recommandé pour détecter le cancer du sein. Il consiste à observer attentivement et palper les seins en position allongée à la recherche d’une quelconque modification de ces derniers. Ceci pour détecter un éventuel risque de cancer et le traiter le plus tôt possible. Cependant, bon nombre de femmes ignorent cette méthode et d’autres n’y croient pas. « On dit de masser les seins chaque matin pour voir si il n’y a pas une boule dedans dur, moi je ne crois pas à ça donc je n’en fais pas», a affirmé Léontine Agbassa, élève en classe de 1ère. « Cette pratique pourrit les enfants parce qu’en le faisant ça peut pousser la file à vouloir coucher avec garçon, c’est n’importe quoi ce que les blancs apprennent là », renchérit Papa Léontine un sexagénaire avant de poursuivre, « en notre temps, il n’y avait pas ça pourtant nos femmes n’en souffraient pas et même quand ça arrive on les soigne».
Il est conseillé de faire cet examen deux ou trois jours après la fin des règles car les seins auraient retrouvés leur souplesse et la sensibilité diminuée. Aussi, il n’y a pas un âge fixe puisque « déjà que la fille a des seins, elle est susceptible d’attraper le cancer de sein donc l’idéal serait de le faire», a laissé entendre l’infirmière chargée du dépistage du cancer du sein à l’Abpf. Si certains n’y croient pas et n’apprécient pas l’autopalpation des seins, Anita G. pense personnellement que c’est un bon exercice en ce sens qu’il permet « à la jeune fille ou dame de mieux connaître son corps et savoir rapidement s’il y a une éventuelle modification afin d’alerter le gynécologue et trouver une solution rapide s’il y a lieu».
Il est donc important que les femmes apprennent à pratiquer l’autopalpation des seins car, certes cette pratique ne dépiste pas le cancer mais un cancer précocement détecté peut être guéri.

Article Categories:
Santé · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.