BANIKOARA/3E SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL COMMUNAL : Les difficultés de l’hôpital de zone passées au scanner

2 semaines ago | Written by
2 678 vues
0 0

La salle des fêtes de la mairie de Banikoara a servi de cadre le jeudi 28 juillet 2022 à la 3ème session ordinaire du conseil communal pour le compte de l’année 2022. C’était en présence du maire de la commune de Banikoara Bio Sarako Tamou, de la directrice de l’hôpital de zone de Banikoara et des élus locaux. L’ordre du jour a porté sur plusieurs points dont celui relatif aux difficultés de fonctionnement de l’hôpital de zone de Banikoara.

Noël SOSSA (Stg)

L’hôpital de zone de Banikoara fait face à d’énormes difficultés qui freinent son bon fonctionnement. Pour palier les difficultés qui entravent son bon fonctionnement le conseil communal a fait des recommandations. Invitée à cet effet lors de la session du conseil, la directrice de l’hôpital de zone a évoqué plusieurs difficultés que rencontre son hôpital. Ainsi, elle a fait savoir qu’elles sont liées à « la défaillance du plateau médicotechnique, à la charge élevée du personnel communautaire, et à l’insuffisance du personnel permanent de l’État ». De plus elle a évoqué l’étroitesse du bloc opératoire et le manque de groupe électrogène pour assurer le relais de l’électricité en cas de coupure de la Société Béninoise d’Énergie Electrique ».

Après son exposé, les élus locaux n’ont pas manqué de saluer malgré toutes ces difficultés les efforts fournis par les acteurs de l’hopital de zone de Banikoara pour maintenir son fonctionnement. Ils ont par la suite souhaité une profonde implication de la mairie et surtout celle du gouvernement à travers le ministère de la santé dans la gestion efficace de l’hôpital de zone de Banikoara.

De son côté, le maire de la commune de Banikoara, Bio Sarako Tamou a déclaré que « toutes ces difficultés qui empêchent le bon fonctionnement de l’hôpital de zone de Banikoara ont été prises en compte et seront très vite résolues ». À cet effet, un comité ad’hoc composé de cinq membres a été mis sur pied afin d’élaborer un document de plaidoyer permettant de trouver dans l’immédiat des solutions palliatives avec l’appui technique et financier du gouvernement.

Il faut souligner que les conseillers ont également débattus d’autres points dont ceux relatifs à l’examen et l’adoption du règlement intérieur du conseil communal et celui de la supervision, à l’autorisation de l’élaboration du plan de développement communal (Pdc 4) et l’adoption des rapports d’activités des commissions permanentes du conseil communal.

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.