BENIN : Elles ont fait l’actualité en 2021

8 mois ago | Written by
25 914 vues
2 0

L’année 2021 tire progressivement vers sa fin. Au cours de cette année, plusieurs femmes ont marqué l’esprit des béninois à travers leur dynamisme et pro-activité. Parmi celles-ci, votre quotidien Daabaaru vous propose le top 10 des femmes qui ont marqué l’actualité en 2021. Il s’agit de, Reckya Madougou, Aurélie Adam Soulé, Alédjo Maora, Guedou Bidossessi Christelle alias Sessimè, Parfaite Banamè, Claudine Prudencio, Mariam Talata Zimé, Angélique Kidjo, Zinatou Osséini Saka et Claudine Talon.

Wilfried AGNINNIN

Reckya Madougou (Photo Dr archive)

Elle est la femme qui a le plus retenu les attentions au cours de cette année 2021. Son arrestation par la police républicaine en début de soirée du mercredi 3 mars 2021, à Porto Novo, continue toujours d’animer la toile. En effet, elle rentrait à Cotonou à bord du même véhicule que l’opposant Joël Aïvo quand la police les a bloqués sur le pont de Porto-Novo. Reckya Madougou, candidate du parti de l’opposition “Les Démocrates” (Ld) a vu son dossier pour la présidentielle du 11 avril dernier rejeté avant d’être incarcérée à la prison civile de Missérété depuis le 5 mars dernier. L’ancienne ministre de la justice du président Boni Yayi, est poursuivie pour « Financement du terrorisme ». Reckya Madougou sera jugée le vendredi 10 décembre 2021, par la Cour de Répression des Infractions Economiques et du Terrorisme (Criet). Après le délibéré de la cour, elle est condamnée à 20 ans de prison ferme avec une amende de 50 millions de francs Cfa. Les commentaires et réactions continuent toujours d’animer la toile.

 

Aurélie Adam Soulé Zoumarou (Photo Dr archive)

Grâce à son dynamisme et leadership, le numérique est en pleine expansion au Bénin. Ministre du numérique et de la digitalisation, elle a su mettre sa compétence au service du peuple béninois. Aujourd’hui, le numérique est devenu indispensable dans tous les domaines d’activités. L’obtention des actes administratifs est désormais possible en ligne grâce à la plateforme e-service. La riposte digitale du Bénin face à la Covid-19 est un succès retentissant grâce à la brave dame. Le Bénin aspire à devenir une plaque tournante de l’économie numérique et devenir la plateforme des services numériques pour toute l’Afrique de l’Ouest et de faire des Technologies de l’Information et de la Communication (Tic) le principal levier pour son développement socio-économique. Présidente en exercice du Réseau Francophone des Ministres en charge de l’Economie Numérique (Rfmen), Aurélie Adam Soulé Zoumarou continue de faire avancer le Bénin numériquement. En 2021, elle a séduit plus d’un.

 

Aledjo Maora (photo Dr archive)

Elle est une béninoise résidant en Belgique. Depuis ce pays, l’activiste Aledjo Maora arrive à atteindre bon nombre de béninois à travers ses posts sur Facebook qui sont souvent critiques envers la gouvernance du président Patrice Talon. Celle qui se réclame être l’ex petite amie du Président Patrice Talon sur la toile, ne rate aucune occasion pour critiquer ou donner son point de vue sur l’actualité sociopolitique au Bénin. L’activiste arrive à s’imposer sur la toile grâce à ses publications sur le réseau social Facebook. Elle est devenue ainsi incontournable parmi les femmes qui ont marqué l’année 2021.

Guedou Bidossessi Christelle alias Sessimè (Photo Dr archive)

L’histoire qui a fait parler la chanteuse béninoise Sessimè au cours de cette année, est bel et bien l’affaire que beaucoup ont qualifiée de pudeur. En effet, l’artiste béninoise s’est affichée, presque seins nus, dans une photo lors d’un spectacle diffusé sur sa page Facebook. De son vrai nom Guedou Bidossessi Christelle alias Sessimè, l’artiste a précisé le vendredi 29 octobre 2021, que les clichés ont été capturés par ‘’princespictures’’. Mais les internautes n’ont pas manqué de la remettre à sa place. L’artiste Sessimè est montée également au créneau pour se prononcer le mardi 31 août sur la situation sanitaire qui prévaut dans le pays. Dans un live qu’elle a effectué sur Facebook, celle que ses fans appellent « fana-fana lady », a fait remarquer qu’elle a véritablement peur d’aller prendre le vaccin contre le coronavirus. « Je vous dis la vérité. Moi j’ai vraiment peur d’aller me faire vacciner », a-t-elle lancé dans le direct. En juillet dernier, elle a fait son comeback avec son nouveau titre, « Tatouage », disponible sur YouTube et qui a emporté plus d’un. Sessimè est l’une des voix les plus écoutées au Bénin et en Afrique francophone.

Parfaite Banamè (Photo Dr archive)

Elle avait été plongée dans un lourd silence depuis la fameuse affaire de collecte illégale de fonds dans son église en juillet 2019. Mais, elle est revenue au devant de la scène avec l’affaire d’une lettre ouverte écrite par l’un de ses ex-prêtres, nommé Jean-Claude Assogba et adressée au chef de l’Etat Patrice Talon le 6 septembre 2021. Dans la lettre, elle est accusée de plusieurs dérives. Avec un ton grave et presque menaçant, la patronne de la mission religieuse de Banamè a mis le président Patrice Talon en garde. « Le président de la République ne peut pas m’interpeller à propos de la lettre. Il ne peut pas… Il va d’ailleurs passer par où pour le faire ? Talon ne peut pas m’interroger sur un seul tiret de la lettre », a déclaré Parfaite Banamè dans un audio. Cette affaire qui est sans suite pour le moment, a suscité moult commentaires au sein de l’opinion publique.

Claudine Prudencio (Photo Dr archive)

La plus grosse actualité de l’année qui a fait parler de Claudine Prudencio est la fusion de son parti Union Démocratique pour un Bénin Nouveau (Udbn) avec la formation politique Bloc Républicain (Br). Ainsi, l’Udbn n’existe plus officiellement dans la sphère politique du Bénin. Depuis la matinée du vendredi 15 octobre 2021, le parti a légalisé sa fusion avec le Br, l’un des deux blocs de Patrice Talon. Cette fusion a suscité des commentaires au point où beaucoup se sont demandés pourquoi la présidente Claudine Prudencio a cédé quand on sait qu’elle est la seule femme à diriger un parti politique au Bénin. Outre cette actualité, l’ex-présidente de l’Udbn a été nommée le mercredi 1er septembre 2021, en conseil des ministres pour conduire les destinées de l’Institut National de la Femme (Inf). Claudine Afiavi Prudencio a pour mission d’œuvrer à la promotion de la femme, tant aux plans politique, économique, social, juridique que culturel, aussi bien dans la sphère publique que privée. De même, elle a reçu le 13 novembre 2021 le prix spécial “Femme légende” de la 4ème édition de ‘’Success stories Awards’’. Elle mérite donc d’être dans ce top 10.

Mariam Chabi Talata Zimé (Photo Dr archive)

Mariam Chabi Talata Zimé, est la vedette politique révélée par le président de la République Patrice Talon. Elle est, dans le vrai sens du mot, la pure grâce de l’Eternel. Du rêve à la réalité, Mariam Chabi Talata Zimé a été choisie par le président Patrice Talon comme colistière pour la présidentielle du 11 avril dernier. De son poste de première vice-présidente de l’Assemblée Nationale (An), la dame de fer et membre du parti Union Progressiste (Up), est aujourd’hui la vice-présidente de la République du Bénin et grande chancelière de l’ordre national du Bénin. Sans doute elle a retenu l’attention de plus d’un en 2021.

Angélique Kidjo (Photo Dr archive)

Point n’est besoin même de chercher ailleurs. Elle a fait parler d’elle dans le monde entier, en Afrique et au Bénin. D’ailleurs, la diva de la musique béninoise, Angélique Kidjo a été citée dans le rang des 100 premières personnalités les plus influentes de l’année 2021 du monde. Ce classement est établi par le célèbre média américain ‘’The Times’’. Elle est nominée pour le Grammy Awards et est en route pour son 5ème et 6ème sacre pour 2021. Angélique Kidjo est une icône incontournable de la musique béninoise. Artiste chanteuse, compositrice, danseuse et interprète, elle a, pendant longtemps, retenu l’attention du monde entier à travers ses œuvres.

Zinatou Alazi Osséini Saka (photo Dr archive)

Zinatou Alazi Osséini Saka fait partie des trois femmes maires au Bénin. Elue sous la bannière des Force Cauris pour un Bénin Emergeant (Fcbe) par 21 voix pour et 8 contre en mai 2020, elle continue de gérer avec abnégation et dévouement les affaires locales de la commune de Kandi. Le lundi 29 novembre 2021, des conseillers communaux ont boycotté la session budgétaire. Mais grâce au leadership et au management du maire Zinatou Alazi Osséini Saka, les travaux de cette 4ème session ordinaire ont effectivement eu lieu le lendemain avec la présence de 15 conseillers sur les 29 que compte le conseil communal. Son engagement pour le reprofilage et l’ouverture des voies dans la ville de Kandi, l’électrification rurale, l’accès à l’eau potable et la construction des infrastructures socioéducatives, font d’elle une femme écoutée par les populations.

 

Claudine Talon (Photo Dr archive)

Elle fait partie des femmes les plus discrètes au Bénin. Difficile de voir la première dame Claudine Talon lors des grands évènements. Longtemps absente de la scène publique, Claudine Talon est apparue le vendredi 26 mars 2021 au lancement du programme 2021-2026 du duo Patrice Talon-Mariam Chabi Talata dans la salle rouge du Palais des congrès de Cotonou. Autrefois, les rumeurs ont circulé sur les réseaux sociaux faisant état de ce qu’elle a été arrêtée pour une affaire de drogue. Mais sa présence aux côtés de son époux candidat pour la présidentielle d’avril dernier, a fait taire les polémiques au sein de l’opinion publique. Elle a aussi marqué les esprits au cours de cette année qui s’achève à travers les actions de sa fondation Claudine Talon. Cette fondation travaille dans l’ombre pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de la gent féminine. En 2021, cette fondation a mené plusieurs activités. Il s’agit entre autres, du renforcement du plateau technique de la zone sanitaire Dassa-Glazoué, de la campagne gratuite d’opération de la cataracte au Chud Borgou-Alibori et au Cnhu de Cotonou, de la prise en charge des jeunes filles déscolarisées pour l’entrepreneuriat, de l’organisation des campagnes de dépistage du cancer de sein, du col de l’utérus et de la fistule obstétricale. Autant d’activités à l’actif de la première dame qui ont fait parler d’elle en 2021.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.