BITUMAGE DES ROUTES DES 2KP : Le seul gri-gri de Talon pour obtenir le suffrage des populations

4 ans ago | Written by
6 058 vues
0 0

BITUMAGE DES ROUTES DES 2KP

Le seul gri-gri de Talon pour obtenir le suffrage des populations

Tellement les communes de Kouandé, Kérou et Péhunco (2Kp) sont restées enclavées depuis des décennies que le président de la République à l’ère de qui leurs routes seront bitumées, restera à jamais un dieu pour les populations de cette partie du pays. Oubliées par tous les régimes qui se sont succédé depuis les indépendances, les 2Kp sont aujourd’hui la région la plus orpheline du Bénin. Enclavées de tout, les populations des 2Kp vivent le calvaire au quotidien. La source de leurs maux est très bien connue par les populations elles-mêmes, leurs cadres, leurs leaders politiques et les différents gouvernants qui se sont succédé.
C’est d’ailleurs cette source qui constitue l’appât que ces différents acteurs utilisent pour obtenir la confiance des populations. Il s’agit bien évidemment des routes.
Ainsi, plus les décennies passent, plus le rêve de voir cette localité désenclavée devient un mythe. Plus les régimes se succèdent ainsi les promesses passent et leur effectivité devient chose impossible.
Plusieurs s’en sont servis pour s’offrir une vie descente au détriment de la population.

La situation ainsi décrite, il est évident que celui qui parviendra à faire tomber ce mythe, à rendre possible ce qui est désormais impossible aux yeux des populations ou à réaliser un vieux rêve très cher aux populations de cette localité sera perçu comme un dieu.
Et c’est ce qu’Agbonnon doit pouvoir faire. On n’est pas Agbonnon pour rien, on est Agbonnon parce qu’on est capable de faire ce que plusieurs n’ont pu faire. Patrice Talon a la volonté, je sais, les moyens, il peut les trouver. La seule chose qui lui reste, c’est d’oser et passer à l’action.
C’est la seule option pour graver son nom en lettre d’or et à jamais dans l’histoire de ce peuple. Il faut le rappeler, un peuple digne, fier, brave qui sait être reconnaissant.
Si Patrice Talon arrive à bitumer les routes des 2KP (Kota-Kouandé-Péhunco-Guessou Sud et Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara), il s’assure ainsi une assise politique très sûre dans la région. Des KO vont pleuvoir aux joutes électorales prochaines dans la région au profit de celui qui sera désormais perçu comme leur bienfaiteur.
Inutile de rappeler que les apôtres de la rupture tels que l’He Abdoulaye Gounou, Abdoulaye Toko, Victor Dagnon, Germain Gonroudobou, Yempabou et autres ont intérêt à mettre la pression au président de la République pour la concrétisation de ces projets. Leur avenir politique en dépendra…

Barnabas OROU KOUMAN

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.