BORGOU : Cissé et la Cad outillés sur les missions de la Ddaisp

2 semaines ago | Written by
2 192 vues
0 0

Les directeurs départementaux et les différents chefs des services déconcentrés de l’État du département du Borgou se sont réunis le 21 juin 2022 dans la salle de conférence de la préfecture de Parakou. C’était dans le cadre de la réunion ordinaire de la Conférence Administrative Départementale (Cad) au titre du deuxième trimestre de l’année en cours, ceci en application des dispositions de l’article 3 du décret n° 2022-12 du 16 février 2022 portant attributions, organisation et fonctionnement de la Conférence Administrative Départementale (Cad) du Borgou. À l’ordre du jour de la séance présidée en personne par le préfet Djibril Mama Cissé, plusieurs points dont des communications sur les campagnes de reboisement dans le département du Borgou, des missions de la Direction Départementale des Affaires Intérieures et de la Sécurité Publique (Ddaisp/B-A), et des nouvelles dispositions de gestion du bruit en République du Bénin.

Wahabou ISSIFOU

74%, c’est le taux de réussite enregistré des campagnes de reboisement dans le département du Borgou.

Les membres de la Cad ont suivi avec beaucoup d’intérêt, une communication sur la Commission départementale des Frontières du Borgou. Elle a été présentée par Dr Youssouf Adam, chargé de la Coopération Transfrontalière à l’Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers (Abegief). À l’en croire, les espaces frontaliers depuis longtemps ont été des espaces marginalisés, enclavés, dépourvus de tout minimum social ou d’infrastructures socio-communautaires de base. « Mais avec les priorités nationales qui placent les frontières aujourd’hui au rang des priorités nationales, il y a un regain d’intérêt pour ces espaces », a-t-il précisé et en expliquant que l’Abegief a essayé, dans sa politique, de mettre en œuvre la sécurisation des espaces frontaliers, d’améliorer les conditions de vie des populations, de promouvoir la coopération transfrontalière pour que désormais les populations puissent avoir le sentiment d’appartenance à la Nation. Il faut dire que cette commission doit veiller à la prise en compte des préoccupations des populations au niveau des frontières et à travers l’élaboration des plans de développement communaux.

Dans la suite des activités, les participants ont été outillés sur les missions de la Direction Départementale des Affaires Intérieures et de la Sécurité Publique (Ddaisp) Borgou-Alibori. La communication a été assurée par le directeur Saliou Koda. Ainsi, au nombre des missions de la Ddaisp, il faut dire qu’elle est chargée de la gestion des plans d’actions sectoriels, de l’assistance technique et de l’appui-conseil aux communes dans les domaines de compétences du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique tels que la sécurité publique, la gestion des partis politiques et des affaires électorales, la gestion des espaces frontaliers, l’état civil et la protection civile. Selon Saliou Koda, la Ddaisp a deux fonctions, les affaires intérieures et la sécurité publique.

À noter qu’au cours de cette Cad, l’autorité préfectorale a procédé à l’installation des membres de la commission départementale des Frontières (Dg/Abegief et Préfet). Le point de transmission des rapports mensuels des Directeurs et Chefs de Services déconcentrés de l’Etat a été également fait.

Le préfet Djibril Mama Cissé a aussi pris connaissance des points d’exécution des Plans de Travail Annuels (Pta) des Structures déconcentrées de l’État. À ce niveau, il faut noter que les taux sont relativement en dessous de la moyenne.

Djibril Mama Cissé en mettant fin à la conférence a adressé sa gratitude à tous les membres de la Cad pour leur présence et participation aux débats qui ont été combien fructueux.

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.