CELEBRATION DE LA FETE DU RAMADAN A PARAKOU : Le maire Inoussa Chabi Zimé a prié pour la paix  . « Il faudrait que nous puissions nous réconcilier, entre nous, après tout, nous sommes des frères et sœurs,…», a-t-il invité

1 an ago | Written by
3 193 vues
0 0

 

La communauté musulmane du monde entier célèbre ce jeudi 13 mai 2021, la fête de l’Aïd El Fitr. A l’instar des autres communes du Bénin, Parakou a également sacrifié à la tradition en célébrant la fête du Ramadan qui marque la fin du jeûne musulman. Ainsi, tout comme les autres autorités politico-administratives de la cité des Kobourou, le maire Inoussa Chabi Zimé a invoqué Allah afin que la paix règne au Bénin en général et à Parakou en particulier. Au cours de cette célébration à la place Idi de Dopkarou où l’autorité municipale a pris part aux manifestations, chaque fidèle musulman a imploré la grâce de Dieu pour que les bénédictions soient.

Dans ses invocations à Allah, le maire Inoussa Chabi Zimé, a tout d’abord rendu grâce à Allah pour ce mois de Ramadan béni, avant de prier pour la santé, la paix, la cohésion sociale, l’unité nationale et la réconciliation. « La première des choses que nous avons demandé d’abord au seigneur c’est la santé, après la santé, la paix et la quiétude, parce que sans la paix, rien ne peut se faire. Et j’ai demandé la paix, l’unité, l’union des filles et fils de la ville de Parakou. », a-t-il imploré. Le maire Zimé a, par ailleurs, appelé à la réconciliation. « Vous savez ce que nous avons traversé, sur ce, j’ai imploré le seigneur pour que cela ne nous arrive plus, que cela soit conjugué au passé, et qu’à chaque fois nous puissions traverser ces moments, comme des moments de fête, comme des moments de joie. Il faudrait que nous puissions nous réconcilier, entre nous, après tout, nous sommes des frères et sœurs, et nous allons toujours demeurer des frères. Il ne faudrait pas que ces choses nous arrivent encore. C’est vrai, c’est un accident de parcours, considérons cela comme accident de parcours, et regardons devant nous, regardons le futur pour construire notre pays », a-t-il invité. L’autorité municipale, n’a pas manqué d’inviter les jeunes au respect du code de la route en cette période de fête. Selon le maire, les dispositions sont prises en commun accord avec les forces de sécurité pour rappeler les récidivistes à l’ordre.

L’Iman célébrant Ibrahim Soulémane, quant à lui, a appelé les fidèles musulmans à un examen de conscience après avoir passé ce mois de Ramadan. Selon lui, ils doivent continuer dans la prière et ne pas se donner aux comportements déviants qui sont contre les principes de l’Islam.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Actualité · Religion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.