CELEBRATION DES FETES RELIGIEUSES EN TEMPS DE PANDEMIE DU COVID 19 : Des dispositions spéciales pour fêter la Pâques 2020

2 ans ago | Written by
5 517 vues
0 0

CELEBRATION DES FETES RELIGIEUSES EN TEMPS DE PANDEMIE DU COVID 19

Des dispositions spéciales pour fêter la Pâques 2020

La semaine sainte est la semaine précédant la pâque et dernière partie du carême, qui célèbre la passion du Christ. Elle commence le dimanche des rameaux, ensuite marquée par le chemin de croix du vendredi et prend fin par la commémoration de la résurrection le dimanche de Pâques.

Depuis le dimanche 05 mars 2020, cette célébration qui ordinairement rassemble un grand nombre de fidèle se prépare chez les chrétiens catholiques. Mais au regard du contexte du Covid-19 qui sévit, dont le Benin enregistre déjà de cas de mort, cette communion fraternelle sera vécue autrement.
Le pasteur de l’église famille de l’archidiocèse de Parakou a annoncé sur les antennes de la station régionale de Parakou que la semaine sainte de cette année se vivra par les fidèles chez eux.

Par ailleurs, des dispositions sont prises pour une communion d’esprit des grands rendez-vous de ce temps à travers les nouveaux médias. Les églises fermées ne veulent pas dire que la Pâques n’aura pas lieu, la Pâques aura bel et bien lieu. Ainsi tout le monde peut suivre les grands moments de la pâque de sa maison. « La semaine sainte cette année risque d’être comme une semaine ordinaire avec les mesures qui seront appliquées, il n’y aura pas beaucoup de personne dans les églises mais cela n’empêche pas que nous restions en prière, en contacte avec le peuple de Dieu, prions pour le salut de tout le monde. Sur toutes les paroisses l’horaire des différentes cérémonies est déjà communiqué pour que le peuple de Dieu puisse suivre en direct. Et le plus important, c’est de suivre en direct et non en différée. Au moment où les petits groupes prient dans les églises tout le monde peut suivre », a laissé entendre Pascal N’Koué, archevêque de l’archidiocèse de Parakou sur les antennes régionales de l’Ortb Parakou.
Pour finir, l’archevêque a rappelé que le respect strict des gestes barrières doivent être prises en compte quel que soit l’endroit où l’on se trouve « il faut continuer à se protéger, les trois choses principales, c’est se laver régulièrement les mains, ne pas toucher tout le monde et porter des masques. En plus de tout cela je recommande certains aliments pour booster le corps, parce que c’est quand le corps est fragilisé que le virus peut prendre le dessus. »

L’archevêque de Parakou pense qu’on pourra triompher du mal mais à condition que tous travaillent pour que la bénédiction divine accompagne les efforts.

Huguette LAWANI (Stg)

Article Categories:
A la une · Religion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.