CHERTÉ DE LA VIE AU BÉNIN : Kassa Mampo de la Cstb interpelle le gouvernement

3 mois ago | Written by
7 429 vues
2 0

La Confédération Syndicale des Travailleurs du Bénin (Cstb) de Kassa Mampo a battu le macadam le samedi 12 mars 2022, dans la ville de Parakou. Ce meeting qui s’est déroulé à l’école Ocbn, dans le premier arrondissement de Parakou, a réuni les membres des différentes associations socioprofessionnelles de la cité des Koburu. Objectif, exprimer leur ras-le-bol face à la cherté de la vie qui va sans cesse croissante.

Selon le Secrétaire Général (Sg) de la Cstb, toute la population béninoise est bien consciente que rien ne va dans le pays et il faut s’organiser pour défendre leurs droits. « Ce n’est pas à nous de dire aux gens comment ils vivent la faim, comment les libertés fondamentales sont privatisées, comment ils vivent l’augmentation du prix des produits de première nécessité et de tout. Aujourd’hui, il fallait que les gens s’expriment et ils se sont exprimés. Les populations ont affirmé leur engagement pour la satisfaction de leurs revendications », a indiqué Kassa Mampo. Tout en invitant les populations à s’organiser pour dénoncer les dérives des différentes autorités à divers niveaux, le Sg de la Cstb a interpellé le gouvernement du président Patrice Talon à revoir ses réformes pour le bien-être du peuple béninois.

Par ailleurs, en ce qui concerne la revalorisation des salaires des travailleurs, Kassa Mampo pense que le gouvernement doit aller très vite dans le concret pour soulager les peines des travailleurs et non rester dans le dilatoire. « Nous avons rencontré la ministre de la fonction publique et qui curieusement, au lieu de nous annoncer la physionomie réelle de la revalorisation du point indiciaire des salaires, nous a dit de demander aux travailleurs de patienter encore. Alors que le gouvernement n’a pas patienté avant d’augmenter les taxes », a dénoncé le Sg de la Cstb, Kassa Mampo pour finir.

Daniel KOUAGOU

 

Article Tags:
· ·
Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.