COMMUNE DE SINENDÉ : Un éleveur s’échappe des mains de ses ravisseurs

2 ans ago | Written by
6 130 vues
0 0

 

La scène s’est produite la soirée du vendredi 26 décembre 2020. Il s’agit d’un éleveur en transhumance à Sokka dans la commune de Sinendé qui a été enlevé près de son domicile par les ravisseurs alors qu’il revenait du pâturage. Mais ce dernier a pu s’échapper des mains de ses deniers, pendant qu’ils dormaient en pleine nuit. Selon les informations de la radio Fm Nonsina de Bembéréké, les chasseurs traditionnels de la localité ont mis des stratégies en place pour pouvoir déjouer le plan de payement d’une rançon de 3 millions de Francs Cfa.
Les ravisseurs avaient réclamé une somme de 5 millions de Fcfa. Mais après les négociations, la somme de 3 millions de F Cfa a été retenue. Grâce à la stratégie mise en place par les chasseurs, le ravisseur qui était venu chercher l’argent a été arrêté sur les lieux par les chasseurs. Tôt la matinée du lundi 28 décembre 2020, le jeune bouvier a pu s’échapper. Il a fait savoir qu’il a été enchaîné et déplacé à plusieurs endroits avant de se retrouver auprès d’un barrage de cours d’eau situé entre Guéssou-Sud et Ina. Selon le délégué de Sokka Garba Ali, l’éleveur a reconnu l’un des ravisseurs. « Ils étaient deux avec moi, l’un de teint noir avec des yeux rouges, l’autre élancé avec des cheveux blancs. Il y avait une troisième personne, mais qui ne s’est jamais rapprochée de moi, même la nuit, il dort loin de nous. C’est mon téléphone qu’ils utilisent pour appeler mes parents. Ils me disaient, si on n’amène pas l’argent, qu’ils vont me tuer », a témoigné la victime au micro des confrères de la radio Fm Nonsina.
Il faut rappeler que 6 personnes ont été arrêtées dans cette affaire d’enlèvement dont 2 des ravisseurs et 4 autres pour les enquêtes. Elles sont actuellement déposées au Tribunal de Première Instance de Parakou.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.