CREATION D’UNE ZONE DE CROISSANCE ÉCONOMIQUE À PARAKOU : Toko rassemble la diaspora autour de sa vision à Cotonou

3 ans ago | Written by
6 801 vues
0 0

CREATION D’UNE ZONE DE CROISSANCE ÉCONOMIQUE À PARAKOU

Toko rassemble la diaspora autour de sa vision à Cotonou

Dans le souci de mettre tous les béninois au même niveau d’information en ce qui concerne le projet de création d’une zone de croissance économique à Baka, le maire Charles Toko a eu une séance d’échange avec les fils et filles de Parakou et du Nord en général résidant à Cotonou. C’était le jeudi 05 Septembre dernier à l’Infosec.

Samiratou ZAKARI

Faire de Parakou la ville lumière du Bénin et la positionner au cœur des priorités de développement afin d’accroître ses capacités d’autofinancement. Tels sont les objectifs du maire Charles Toko à travers le projet de création d’une zone de croissance économique à Baka. Et c’est pour mieux expliquer l’importance de ce projet pour sa commune qu’il a rencontré le jeudi 05 septembre dernier les ressortissants de Parakou vivant à Cotonou.

Ainsi, ce projet initié par la mairie de Parakou en partenariat avec le gouvernement du Bénin et le groupe Sides Immobilier prend en compte 1 500 parcelles de 500 m2 bien sécurisées à partir de 1 000 000 fcfa. Selon le maire Charles Toko, la zone économique de Baka présente assez d’avantages à cause de sa proximité avec le Nigeria et du fait qu’elle soit une zone résidentielle d’urbanisation et de modernisation. Les prix ont donc été revus à la baisse afin de faciliter l’acquisition des parcelles dans cette zone à tous les béninois intéressés par le projet.

Alors, dans cette zone de croissance économique, les parcelles sont subdivisées en trois catégories A, B, et C. En fonction des catégories, les prix varient respectivement entre 3 000 000, 2 000 000 et 1 000 000. Pour les parcelles situées en angle de rue, le prix est fixé à 3 500 000 pour les parcelles de la catégorie A, 2 500 000 pour les parcelles de la catégorie B et 1 500 000 pour celles de la catégorie C.

Le maire Charles Toko a précisé par la suite que les frais de réservations pour les personnes intéressées par les dites parcelles s’élèvent à 10 000 Fcfa pour 24h, 20 000 Fcfa pour 48 h et 50 000 Fcfa pour 72 h. L’attestation de recasement quant à elle, coûte 20 000Fcfa, 20 000 FCFA pour l’identification de la parcelle et 25 000 Fcfa pour la levée topographique. Le maire a, pour finir, exhorté ses administrés à venir massivement choisir leur parcelle afin de jouir de ses avantages.

Les participants ont de leur côté émis quelques inquiétudes en ce qui concerne notamment le mode d’acquisition, les dispositions légales pour faire face aux éventuels contentieux. Ils ont aussi fait des suggestions pour un payement par tempérament, la limitation du nombre de parcelles par acquéreur.

C’est dans une ambiance conviviale que le maire a pris congé de ses administrés.

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.