CULTURE/SOUS L’ARBRE À PALABRES : Un projet culturel pour renforcer les liens entre la France et le Bénin

10 mois ago | Written by
6 707 vues
0 0

Promouvoir la culture béninoise à travers les contes. C’est l’objectif du projet “Sous l’arbre à palabres”, un projet de collaboration internationale et artistique. Il est mis en oeuvre depuis deux ans déjà par l’Association Katoulati Bénin du Comédien, conteur, metteur en scène et gestionnaire de projets culturels Tonakpon Patrice Toton en partenariat avec la Compagnie Nomad’I Serane d’Orleans en France de la comédienne, conteuse, metteuse en scène Noémie Briand. Ainsi, dans le cadre du partenariat entre la ville d’Orléans en France et celle de Parakou au Bénin, un spectacle de conte théâtralisé à partir de six contes béninois est créé pour être joué pendant les Rencontres Internationales des Arts de l’Oralité (Riao) qui auront lieu du 4 au 20 novembre prochain à Parakou.

Le projet “sous l’arbre à palabres” a permis également avec la collaboration de l’association culturelle Iminrio de Koudoussou Laourou à Parakou et Darlous Culture de Louise Fambo de Natitingou, de donner des ateliers aux élèves âgés de 10 à 16ans du collège Roger Lafia de Parakou et à ceux de l’orphelinat “Le bon samaritain” de Natitingou.

Pour Tonakpon Patrice Toton, président de l’Association Katoulati Bénin et promoteur des Riao, cette résidence de création permet de créer cinq spectacles sortis des contes de l’association Katoulati Bénin. Ces spectacles seront présentés au Bénin et en France lors des Riao afin de permettre un brassage culturel. « La première chose qui nous rassemble, c’est la langue que nous partageons, qui est la langue française. Là, on parle bien de la francophonie… ça fait un premier niveau de partage, et les thématiques que ces contes abordent sont des thématiques liées à l’interculturalité liée aux valeurs universelles», a-t-il indiqué en précisant que dans cette démarche de rencontres interculturelles, ils ont fait le choix des contes qui permettent de bien s’exprimer, de réfléchir ensemble et de partager ces réflexions à travers le spectacle qu’ils créent avec le public béninois et orléanais.

La culture étant transversale à tous les secteurs de développement, toutes ces idées ne pourront être mises en œuvre sans l’accompagnement efficiente des partenaires tels que la Mairie d’Orléans / Région centre Val de Loire / Acces Culture – Institut Français, Afd / crij d’Orléans / Infolab d’Orléans, association culturelle Iminrio de Koudoussou Laourou, de Darlous Culture de Louise Fambo, Katoulati France et bien d’autres.

Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.