EDITO : Bada et cie au charbon

12 mois ago | Written by
2 287 vues
0 0

La nébuleuse qui a ébranlé le conseil communal d’Abomey-Calavi en début de mandat n’a pas fini de livrer ses épisodes. La mafia foncière démantelée fera office de moult débats ce mardi face aux juges de la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. L’ancien Maire et ses co-accusés poursuivis entre autres pour escroquerie, association de malfaiteurs, faux et usage de faux, complicité de faux, abus de fonction dans le dossier de 39 hectares.

En effet, la justice devra aller au fin fond de ce dossier hautement décrié. Sur les 29 personnes poursuivies, 19 sont en prison et 10 sans mandat de dépôt. Une affaire qui a ébranlé la cité dortoir de Calavi et renvoyée à la Criet par le tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi qui s’est déclaré incompétent. La sensibilité du dossier devra donc conduire les juges de la juridiction à creuser et aller situer les responsabilités.

L’opinion nationale meurtrie par les scènes de mafia foncière à Abomey-Calavi souhaite de tous les vœux que la justice puisse saisir l’occasion pour régler définitivement le problème. Des parcelles vendues à plusieurs personnes sont le quotidien des populations de la cité qui sont malmenées par des individus coiffés par certaines autorités sans conviction.

S.A.A

 

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.