EDITO : Recours embrouillés !

2 ans ago | Written by
16 132 vues
0 0

 

Acteurs de la société civile, juristes et même acteurs politiques ont formulé plusieurs recours à la cour constitutionnelle. Ces recours entrent dans le cadre de la présidentielle prochaine et touchent plusieurs aspects dont la question du parrainage et la modification du calendrier électoral. Cet usage des droits que confère la constitution aux béninois, est pleinement utilisé au point où l’on a l’impression que ces recours sont vidés expressément.
Le droit de formuler des recours sur des sujets sensibles ou non, est une prescription constitutionnelle majeure, chère aux béninois. En l’espace, la crise électorale qui secoue le pays a fait surgir les compatriotes qui ont abondamment saisi la haute juridiction. Il va s’en dire que les voies de résolution des crises sont connues et devraient ravir la vedette aux propos déplacés et aux menaces verbales.

La haute juridiction, émanation du peuple devra contextualiser les recours et éviter au pays, les heures chaudes. De recours embrouillés aux plus coriaces, les différents requérants font la navette et se succèdent au pupitre de l’exhibition de preuves. Le juge constitutionnel assez outillé, saura juger de la constitutionnalité ou non des faits soumis à son appréciation, sur la base d’outils juridiques et constitutionnels connus.

A quelques semaines du scrutin présidentiel annoncé pour le 17 février 2021, les sages de la cour seront très sollicités et leurs réactions seront également expresses, comme l’exige la loi. Les querelles politiciennes pourraient être transformées en recours sur fonds de règlement de compte et de suspens.

S.A.A

Article Categories:
A la une · Editorial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *