ÉDUCATION SEXUELLE DÈS LE BAS ÂGE EN FRANCE : Une loi de toutes les controverses

4 ans ago | Written by
7 158 vues
0 0

ÉDUCATION SEXUELLE DÈS LE BAS ÂGE EN FRANCE

Une loi de toutes les controverses

Votée le 01 août 2018 et adoptée depuis le 3 août, la loi de Marlène Schiappa (Loi schiappa) en France doit être appliquée dès la rentrée scolaire 2018-2019. Cette loi qui vise à lutter contre les violences sexistes et sexuelles ne fait pas l’unanimité dans ses principes.

Karimatou BARASSOUNON (stg)

Les écoliers français recevront désormais les cours sur la sexualité et les violences sexistes, des la rentrée scolaire prochaine. Ceci dans le but de préparer les jeunes à une vie sexuelle saine.
En effet, mise sur table par Marlène Schiappa, cette loi dispose que des cours d’éducation sexuelle et à la vie affective seront dispensés dans les établissements scolaires aux enfants à partir de 04 ans. Ceux-ci seront donnés par des équipes de personnels volontaires et bien formés. Trois séances annuelles d’éducation à la sexualité seront mises en place par groupe d’âge homogène. Ces cours aborderont des thèmes de la vie sexuelle ou sexiste. Les séances devront aussi intégrer la notion de consentement, le respect d’autrui, Les rapports entre les femmes et les hommes. Ainsi, si Madame Schiappa se frottent les mains, tout le monde ne l’entend pas d’une même oreille.

Plusieurs manifestent leur désenchantement face à une loi qu’ils qualifient de dangereux. «La loi Schiappa n’a pas présenté un seuil d’âge pour protéger les enfants des viols», commente un citoyen français dans les réseaux sociaux. Selon les détracteurs de cette loi, elle sera la base d’une vie beaucoup plus perverse que celle présente de nos jours. Elle sera une manière de formaliser la sexualité des enfants, dire qu’une vie sexuelle dès le bas âge est normale. La loi Schiappa exclut le seuil d’âge de non-consentement qui dans le but est de criminaliser toutes relations sexuelles entre un adulte et un enfant. Ce serait un moyen de légaliser la pédophilie.

Une chose est de parler du sujet de la sexualité aux enfants, un sujet qui n’est pas tabou, d’en discuter plus avec ceux qui sont à l’âge de la puberté. Mais il faut aussi tenir compte des caractéristiques des enfants de cette tranche d’âge où le plus souvent ils développent une curiosité sans limite.

Article Categories:
Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.