INSÉCURITÉ AU BÉNIN : Le gouvernement rassure malgré les pertes en vies humaines

1 mois ago | Written by
4 920 vues
0 0

Le Bénin du président Patrice Talon est confronté à trois types de menaces. C’est ce qu’il convient de retenir des propos du ministre délégué auprès du Président de la République chargé de la défense nationale, Fortunet Alain Nouatin reçu le jeudi 16 juin 2022 sur l’émission « Le gouvernement en action » de la chaîne nationale.

Pour le ministre, les menaces sont actuellement asymétriques, catégorisées en trois groupes. Il s’agit du terrorisme, de l’extrémisme violent et de la piraterie maritime. Des menaces qui, selon le gouvernement, seront bientôt maîtrisées grâce à une politique d’équipements qui permettra à l’armée d’être très opérationnelle. « Le premier groupe est le terrorisme que nous rencontrons aux frontières nord de notre pays. Au sud, nous avons une façade maritime de 128 km, où il y a la piraterie maritime et les actes illicites perpétrés par les navires étrangers dans notre zone économique exclusive. Il faut comprendre par zone économique exclusive, une distance de 200 m nautiques soit 360 km environ à partir des berges de la côte. Entre ces deux pôles, nous avons la possibilité sur l’ensemble du territoire national d’actes de vandalisme et de sabotage des symboles de la Nation. Ces symboles peuvent être stratégiques ou économiques. Nous avons également la possibilité d’actes insurrectionnels et de vandalisme qui peuvent perturber la quiétude des populations », a fait savoir le ministre Fortunet Alain Nouatin, selon ses propos publiés sur le site du gouvernement béninois.

Cependant, des dispositions sont prises par le gouvernement de la rupture pour faire face efficacement à ces types de menaces. A l’en croire, « Ces moyens sont d’abord réglementaires ; ce sont des réformes. Ces moyens sont humains ; c’est la politique de recrutement, avec une formation plus adaptée et orientée à ces types de menaces. Ces moyens sont également matériels. La construction de nouvelles bases, la construction également de bases avancées, la construction de points avancés fortifiés. Ces moyens sont également des équipements. Nous avons une politique d’équipement qui permettra à l’armée d’être très opérationnelle, largement au-dessus de la réponse à donner à ces types de menaces ».

En attendant, la menace terroriste au nord-Bénin continue de faire des victimes.

Wilfried AGNINNIN

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.