LÉGISLATIVES DU 28 AVRIL DERNIER : La Céna et les acteurs politiques évaluent le scrutin à Parakou

3 ans ago | Written by
3 965 vues
0 0

LÉGISLATIVES DU 28 AVRIL DERNIER

La Céna et les acteurs politiques évaluent le scrutin à Parakou

Toutes les parties prenantes des élections législatives du 28 avril dernier sont en atelier d’évaluation depuis le lundi 15 juillet dernier dans un hôtel de la ville de Parakou. Cette initiative de la Commission Électorale Nationale Autonome (Céna) vise à examiner avec objectivité tous les aspects du processus électoral du début jusqu’à la fin tout en formulant des recommandations afin d’améliorer les élections à venir. Les assises se déroulent en présence des membres de la Céna, autorités politico-administratives, organisations de la société civile, agents électoraux, députés à l’Assemblée Nationale et présidents d’institutions du Bénin.

Wilfried AGNINNIN

C’est devenu une tradition pour la Commission Électorale Nationale Autonome (Céna) d’organiser un atelier d’évaluation après la fin de chaque élection au Bénin. Pour les élections législatives du 28 avril dernier qui se sont déroulées dans un contexte particulier, la tradition a été une fois de plus observée. Tous les acteurs impliqués dans le processus électoral au détour d’une assise, jettent un regard critique sur les forces et faiblesses du scrutin du 28 avril dernier.
Dans son discours d’ouverture des travaux, le maire Charles Toko a remercié la Céna pour avoir choisi la ville de Parakou pour abriter cet atelier. Selon lui, cette rencontre permettra, « de noter les éventuels dysfonctionnements et de formuler des recommandations dans la perspective des améliorations à apporter à la loi ». A l’en croire, de cet atelier sortiront des propositions idoines qui permettront le retour de l’espoir et de la confiance dans le rang de tous les béninois.
Pour le représentant du préfet du Borgou Sanni Bio Bayé, l’organisation de cette assise s’inscrit dans la vision du chef de l’État Patrice Talon dont le souci majeur est de, « voir toutes les parties prenantes aux processus électoraux autour d’une table pour échanger en vue de faire un amendement consensuel des dispositions légales régissant l’organisation des consultations électorales dans notre pays et de faciliter l’organisation des prochaines élections dans des conditions plus inclusives et plus apaisées ». Il a, pour finir, invité les participants à prendre part activement aux travaux et aux échange afin d’apporter leurs contributions.
En procédant au lancement officiel des travaux, le président de la Céna Emmanuel Tiando a fait savoir que l’organisation d’un scrutin est une opération complexe car, elle comporte des défis politiques, stratégiques, organisationnels et matériels. C’est pourquoi selon lui, cet atelier est d’une importance capitale au regard des événements qui se sont produits lors de ces élections législatives. « Nous devons évaluer toutes les actions menées, en apprécier les acquis et les faiblesses afin de formuler des recommandations pertinentes et applicables », a-t-il invité.
Plusieurs communications sur les élections au Bénin vont meubler ses assises. Il faut rappeler que cet atelier prend fin le jeudi 18 juillet prochain.

Quotidien Daabaaru, leader de la presse écrite dans le septentrion.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.