LÉGISLATIVES DU 28 AVRIL PROCHAIN : Talon met son “M’Bappé” au banc de touche

3 ans ago | Written by
4 141 vues
0 0

LÉGISLATIVES DU 28 AVRIL PROCHAIN

Talon met son “M’Bappé” au banc de touche

.Voici les probables raisons

L’équipe de Talon qui doit livrer le match des législatives prochaines est connue. La liste des joueurs a été rendue publique au bonheur des uns et à la déception des autres. Dans la deuxième circonscription électorale, le match se livrera sans un grand joueur. Le M’Bappé de l’équipe de Talon, comme il s’est fait nommer, Tamou Bio Sarako ne sera pas parmi les titulaires. Ainsi en a décidé le coach Agbonnon. A l’analyse de cette option de Patrice Talon, plusieurs raisons pourraient justifier ce positionnement en dépit des qualités de jeux de ce joueur que tout le monde pressentait déjà parmi les titulaires de ce grand match du 28 avril prochain.

Barnabas OROU KOUMAN

M’Bappé restera à la touche pour le compte du match de l’équipe progressiste précisément dans la 2è circonscription électorale comptant pour les législatives prochaines. Ainsi en a décidé Patrice Talon. Oui, Bio Sarako Tamou, puisque c’est de lui qu’il s’agit, restera sur le banc de touche et participera en mode sous couvert aux joutes électorales. C’est ce qu’a décidé l’entraîneur officiel Agbonnon. Le jeune maire de Banikoara ne fera pas partie des titulaires au cours de cette compétition. Il sera suppléant sur la liste progressiste de sa circonscription électorale.
Plusieurs raisons pourraient justifier cette option du coach de la rupture.

La première, pourrait être le refus pour Talon, de tourner dos à un fidèle allié de première heure. Cette raison tiendrait son fondement du fait que le titulaire du jeune maire Tamou est Bio Sina Gounou qui fait partie des premiers soutiens de Patrice Talon à l’élection présidentielle qui l’a porté au pouvoir. Ce qui n’est pas le cas pour Bio Sarako Tamou qui est venu bien après.

Une autre raison qui pourrait justifier ce choix de l’équipe de la rupture, est la brouille au sein du conseil communal de Banikoara où le maire Tamou est sous menace de destitution depuis des mois. Le positionner en tête de liste pourrait être perçu comme une énième provocation vu que le processus de destitution n’a connu d’évolution et cela sans doute avec la bénédiction du Chef.

Il n’est également pas à exclure le fait que Patrice Talon ne voudrait pas positionner que des maires dans cette circonscription électorale où deux maires sont positionnés sur trois.
Cependant, au-delà de toutes ces considérations et calculs politiques, il convient de se poser une seule question. Est-ce que M’bappé pouvait faire le job? La réponse à cette question se situe dans l’analyse sociopolitique de la situation qui prévaut dans la commune de Banikoara en particulier, le bilan politique et celui de ses actions sur le terrain.

L’analyse sociopolitique affiche une population qui a besoin du sang neuf. La population de Banikoara et celle de la deuxième circonscription électorale en générale a besoin d’un autre visage au devant de la scène.

Mieux, dans cette circonscription électorale, Bio Sarako Tamou est l’homme politique qui a le plus fait bouger les choses depuis la concrétisation de la réforme du système partisan. Il est le seul homme politique qui a le plus mobilisé de militants. M’bappé est de loin le meilleur joueur de l’équipe Talon dans la 2è circonscription électorale et de loin dans le septentrion, du moins pour ce qui concerne l’Union Progressiste.

Article Categories:
A la une · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.