NOËL EN FAMILLE A PARAKOU : L’Ong Fjad fête avec les enfants handicapés

4 ans ago | Written by
7 427 vues
0 0

NOËL EN FAMILLE A PARAKOU

L’Ong Fjad fête avec les enfants handicapés

Nul n’a le doit d’être heureux tout seul dit-on. C’est sûrement fort de cet adage et surtout pour atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée, que l’Organisation Non Gouvernementale Fondation des Jeunes Amazones pour le Développement (Ong-Fjad) a foulé le sol du centre des sourds de Tibona le lundi 24 Décembre dernier dans le cadre de son projet dit “Noël en famille”. Cette belle initiative qui se veut être un soutien de taille à l’endroit de ces enfants vivant avec un handicap en cette période de fête de Noël a été répété le lendemain c’est-à-dire le mardi 25 Décembre dernier au siège de ladite fondation avec des enfants nécessiteux. Ainsi, plus d’une centaine d’enfants vivants avec un handicap ont connu la joie de la Noël.

Pour la Présidente de la Fondation, Benedicta Aloakinnou, la fête de Noël ne doit pas être pour une catégorie d’enfants. Qu’un enfant soit handicapé ou non, il a droit à une telle fête car c’est d’ailleurs la seule qui se fête en famille avec des cadeaux et des repas copieux. « C’est une fête comme toutes les autres pour des enfants que la société a voulu mettre à part mais qui pour nous font partie intégrante de l’espoir du Bénin. Être sourds muets ou malvoyants, ou simplement abandonnés, n’est pas signe de différence… » a laissé entendre la présidente Benedicta Aloakinnou.

A la fin des manifestations, les enfants, très heureux, sont répartis les mains chargées de cadeaux. Ainsi, le 12 janvier prochain, la Fondation se rendra auprès des enfants malvoyants pour le même exercice.

Il est important de noter que l’Ong Fondation des Jeunes Amazones pour le Développement (Fjad), est une organisation non gouvernementale qui porte l’empreinte des jeunes femmes amazones. Créée pour impacter la communauté en générale et la gente féminine en particulier, ladite Ong, a plusieurs objectifs dont celui d’apporter une assistance aux filles démunies, aux orphelins et aux personnes en difficultés.

L’Ong Fjad avec à sa tête Benedicta Aloakinnou, a déjà fait ses preuves dans ce sens à travers son projet “Brisons les inégalités”.

Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
Social

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.