PONCTUALITE : Le pasteur Bankolé Paul Akinlolu en parle

2 ans ago | Written by
3 598 vues
0 0

 

Votre rubrique coin des vertus aborde cette semaine les conséquences aussi bien positives que négatives de la ponctualité. Pour ce faire, le pasteur Bankolé Paul Akinlolu du ministère International de la Puissance de la Croix sise au quartier Kpérou-Guèra à Parakou est l’invité de cette semaine. A travers une interview à nous accordée, l’homme de Dieu a passé au peigne fin les avantages et conséquences de la ponctualité ainsi que les comportements à avoir pour faire de cette vertu un principe cardinal. Lisez plutôt
Wilfried AGNINNIN

Daabaaru: Selon vous, comment définir la ponctualité?

Pasteur Bankolé: La ponctualité est l’art de faire un devoir à l’heure qu’il faut le faire. C’est la responsabilité d’être à un endroit à l’heure prévue et précise en vue de relever le défi lié à son destin. C’est la capacité de livrer ou rendre un service à l’heure qu’il faut, où il faut et à qui il faut.

Pourquoi être ponctuel?

Il est très important d’être ponctuel parce que chaque chose à le temps attribuée à elle. La ponctualité attire la faveur de Dieu et celle des hommes et elle encourage une bonne gestion du temps et du travail. Il faut être ponctuel pour gagner la confiance et le respect des gens et accomplir le maximum dans un délai donné. Il faut être ponctuel pour surmonter la paresse, la négligence et le désordre, il faut être ponctuel pour montrer la discipline et pour sauver la vie.

Que faire pour avoir la ponctualité comme principe ?

Pour que la ponctualité devienne un principe de vie, il faut se donner soi-même une vie de discipline sur la gestion du temps sans compromission. C’est-à-dire il faut attribuer le temps approprié à chaque chose.

Quelles sont les conséquences que peut engendrer le défaut de ponctualité ?

Les conséquences du défaut de la ponctualité sont énormes. Entre autres, le désordre extrême (aux programmes et projets), la mort des patients (le cas d’un médecin), la perte des clients (commerçants, ouvriers et entrepreneurs), l’échec à l’examen (un élève toujours en retard au cours), la perte de bénédictions (les fidèles en retard à l’église), la malédiction dans le cas des dossiers des gens accumulés au bureau et le manque de développement en Afrique (l’heure africaine).

Que ressentez-vous quand vous avez affaire à des éternels retardataires et comment réagissez-vous ?

Je suis très énervé, découragé et triste, mais je suis obligé de me dompter d’agir avec la patience envers les retardataires en les exhortant d’abandonner le retard et d’être ponctuels au rendez-vous.

Selon vous qu’est-ce qui pourrait justifier cet état de choses ?

Rien que la négligence et l’indiscipline. Il y a aussi le manque de volonté.

Un conseil à l’endroit des jeunes?

Le temps de la jeunesse vient une seule fois dans la vie, il faut bien investir ta jeunesse à te développer toi-même. Ton avenir comme adulte dépend totalement de comment tu as utilisé ta jeunesse. Il faut aimer la ponctualité en toute chose dès le bas âge.

Votre mot de la fin?

Je remercie le quotidien Daabaaru pour le travail de tous les jours pour éclairer le peuple et la Nation. J’invite tout le monde à lire régulièrement le journal Daabaaru. Que Dieu vous bénisse.

 

 

Article Categories:
Actualité · Expérience d'une vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.