POUR FAIRE DU BÉNIN LA PLATEFORME DU NUMÉRIQUE EN AFRIQUE : Sept projets et quatre réformes prévus .346 milliards Fcfa pour accroître les investissements

11 mois ago | Written by
7 148 vues
0 0

Le gouvernement béninois est collé à son ambition de faire du Bénin le quartier numérique de l’Afrique de l’Ouest. Ainsi, une place importante a été réservée à ce secteur dans le Programme d’Actions du Gouvernement (Pag) 2021-2026 qui a été dévoilé au public les 7 et 13 janvier 2022.

Au cours de ce quinquennat, Patrice Talon et son gouvernement entendent consacrer 346 milliards à l’accroissement des investissements dans les infrastructures et services numériques. Il est annoncé de nouveaux projets et réformes pour poursuivre les actions entamées au cours du premier mandat et faire du numérique, un moteur de la transformation structurelle de l’économie béninoise. Pour l’atteinte des objectifs, le gouvernement compte doubler les projets et intensifier les réformes pour son second mandat.

Ainsi, de six projets et six réformes pour le quinquennat 2016-2021, le secteur du numérique et de la digitalisation sera marqué par l’exécution de sept projets et quatre réformes pour ce mandat en cours. Par ailleurs, les projets lancés en 2016 seront poursuivis et bouclés au cours de ce quinquennat. Il s’agit entre autres du déploiement de l’internet haut et très haut débit sur l’ensemble du territoire national et de la mise en œuvre de l’administration intelligente ou Smart Goov. À ces anciens projets s’ajoutent cinq nouveaux projets et quatre réformes.

Ces projets et réformes qui transformeront le secteur du numérique et de la digitalisation

Pour ce qui est des projets, ils concernent notamment le développement des usagers et de la confiance numérique, la transformation numérique des collectivités locales, la modernisation des médias de service public, l’accès des citoyens aux médias et informations de qualité sans oublier le projet de développement du numérique dans l’enseignement supérieur. Pour les reformes, il s’agit de la réglementation du déploiement des réseaux locaux numériques pour toute construction à usages professionnel ou collectif, la création d’un observatoire du numérique, la modernisation des cadres réglementaire et institutionnel de l’audiovisuel et de la communication impliquant le code de l’information et la réforme sur les compétences numériques exigibles lors des recrutements dans la fonction publique.

Il faut noter que les ressources allouées au secteur du numérique et de la digitalisation pour le Pag 2016-2021 se sont accrues dans le Pag 2021-2026 qui passe de moins de 100 milliards à 346 milliards de francs Cfa. Faut-il le rappeler, les projets mis en œuvre au cours du quinquennat 2016-2021 ont permis au Bénin de se révéler au reste du monde à travers la réalisation d’infrastructures de dématérialisation de l’administration et de développement de l’écosystème sous l’égide de la dynamique ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou qui ne ménage aucun effort à concrétiser le rêve du chef de l’État Patrice Talon en ce qui concerne la transformation du Bénin en une plateforme de services numériques en Afrique de l’Ouest.

Samira ZAKARI

 

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *