POUR UN REEL DEVELOPPEMENT DU SECTEUR NUMERIQUE AU BENIN : Aurélie Adam Soulé reçoit le soutien du Rpb pour les Tic

5 mois Depuis | Ecrit par
561 vues
0 0

Les responsables du Réseau Parlementaire Béninois (Rpb) pour les Technologies de l’Information et de la Communication (Tic) et le numérique, étaient le mardi 29 juin 2021, au cabinet de la ministre du numérique et de la digitalisation Aurélie Adam Soulé Zoumarou. Les échanges se sont déroulés en présence du porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji. L’objectif de la séance, était de présenter le réseau à la ministre, ainsi que ces approches, ambitions et les convergences interinstitutionnelles nécessaires, pour permettre aux parlementaires et aux citoyens béninois, de tirer un maximum de profit de la révolution numérique en cours au Bénin.

Selon le président du réseau des parlementaires pour le numérique, le député Valère Tchobo, les principaux centres d’intérêts du réseau sont entre autres, les échanges de documents par voie électronique à l’Assemblée Nationale (An), le renforcement des capacités et la vulgarisation de la législation béninoise dans le secteur du numérique. Il est appuyé dans ses propos, par son collègue Lucien Houngnibo qui appelle à une convergence, en vue de la poursuite des actions de vulgarisation du code du numérique.

La ministre Aurélie Adam Soulé très admirative des actions que mène le Rpb pour propulser loin le secteur du numérique, n’a pas manquer de saluer cette démarche très salutaire. Par ailleurs, elle a suggéré à ses hôtes, l’élaboration d’un plan d’actions commun assorti d’échéances, en vue de combler les attentes dans ce secteur.

Le porte-parole du gouvernement Léandre Houngbédji a abondé dans le même sens que la ministre, en soulignant l’importance de la convergence d’idées entre les décideurs notamment le parlement et l’exécutif, pour impulser le développement du numérique. Il est également revenu sur les prouesses réalisées ces dernières années, par le Bénin dans le sens de la dématérialisation de l’administration publique. Des avancées qui selon lui, sont à l’actif du parlement et du gouvernement béninois.

Il faut souligner que plusieurs autres sujets notamment la question de la cybersécurité, précisément le processus de ratification d’outils internationaux comme la convention de Budapest et la convention de Malabo étaient également au cœur des échanges.

Samira ZAKARI

 

Rubriques:
A la une · Numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

adana escort adıyaman escort afyon escort ağrı escort aksaray escort amasya escort ankara escort antalya escort ardahan escort artvin escort aydın escort balıkesir escort bartın escort batman escort bayburt escort bilecik escort bingöl escort bitlis escort bolu escort burdur escort bursa escort çanakkale escort çankırı escort çorum escort denizli escort diyarbakır escort düzce escort edirne escort elazığ escort erzincan escort erzurum escort eskişehir escort gaziantep escort gebze escort giresun escort gümüşhane escort hakkari escort hatay escort ığdır escort ısparta escort istanbul escort izmir escort izmit escort kahramanmaraş escort karabük escort karaman escort kars escort kastamonu escort kayseri escort kilis escort kırıkkale escort kırklareli escort kırşehir escort kocaeli escort konya escort kütahya escort malatya escort manisa escort mardin escort mersin escort muğla escort muş escort nevşehir escort niğde escort ordu escort osmaniye escort rize escort sakarya escort samsun escort şanlıurfa escort siirt escort sinop escort şırnak escort sivas escort tekirdağ escort tokat escort trabzon escort tunceli escort uşak escort van escort yalova escort yozgat escort zonguldak escort