PROJET ARCH AU BENIN : La formation de plus de 7 mille artisans lancée

12 mois ago | Written by
2 353 vues
0 0

Le lundi 28 juin 2021, la première phase active de formation du projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (Arch), a été officiellement lancée. La cérémonie de lancement a eu lieu à Vèdoko au siège de Tic-Bénin en présence de la ministre des affaires sociales et de la microfinance Véronique Tognifodé, du ministre des petites et moyennes entreprises, Modeste Tihounté Kérékou, du préfet du Littoral Alain Orounla et bien d’autres.

René VODOUNNON (Stg)

Le gouvernement du président Patrice Talon dans le souci d’améliorer les conditions de vie et de travail de ses populations, a mis en place le projet (Arch). C’est dans cette optique que cette série de formation a été lancée.

Ainsi, les participants auront à bénéficier de deux semaines de formations au cours desquelles les éventuelles difficultés rencontrées seront jugulées. En effet, cette formation qui va prendre corps sur toute l’étendu du territoire national est axée sur les métiers notamment l’électricité bâtiment, les techniques de montages, la maintenance d’équipements d’énergie solaire photovoltaïque et la menuiserie.

Selon Véronique Tognifodé, ministre des affaires sociales et de la microfinance qui a procédé au lancement de cette formation, le Bénin a pu franchir le rubicon même s’il a fait face aux difficultés majeures dans les démarches. A cette occasion, elle a rappelé l’essentiel de la formation aux bénéficiaires qui visent à renforcer leurs capacités et leurs compétences. La ministre Véronique Tognifodé a rassuré les participants des dispositions prises par le gouvernement afin de leur permettre de jouir du fruit de leurs efforts. Elle a, par ailleurs, réitéré son engagement pour la réussite parfaite de cette opération, avant d’inviter les bénéficiaires à l’assiduité et au sérieux pour être entièrement aguerris.

Le préfet du département du Littoral, Alain Orounla, très satisfait de ce projet, a salué les efforts que le gouvernement de la rupture fournit pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des acteurs de l’artisanat. Pour Venant Quenum, directeur général de l’Agence National de Protection Sociale (Anps), cette première vague permettra de former plus de 7 000 artisans béninois avec des équipements de dernière génération sous le coaching des experts venus de l’étranger et formateurs nationaux. De son côté, le ministre Modeste Tihounde Kérékou, a promis mettre les bouchées doubles pour la participation active d’un nombre important des participants à cette formation afin de donner un coup de pousse à l’économie béninoise.

A rappeler que d’autres sites sont prévus à cet effet, et sont en cours de préparation pour accueillir la même formation.

Article Categories:
A la une · Social

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.