RAMASSAGE DE SABLES SUR LES VOIES PUBLIQUES À PARAKOU : Une activité nocturne qui favorise l’érosion des sols

2 mois ago | Written by
5 759 vues
0 1

Le phénomène de ramassage de sable sur les voies publiques dans la ville de Parakou devient de plus en plus récurrent en cette période de saison pluvieuse. Une pratique souvent observée la nuit qui a des conséquences sur l’environnement dont l’érosion des sols. Au regard de ces répercussions, les autorités municipales doivent prendre leur responsabilité en décourageant ce phénomène pour la préservation du cadre de vie des populations.

Baki ALAGBE (Stg)

Après le ramassage des sables au niveau des carrières, c’est autour de ceux de rigoles qu’on assiste aujourd’hui dans plusieurs quartiers de la cité des Koburu. Il est loisible de constater la nuit, des personnes qui s’adonnent à cette mauvaise pratique qui dégrade davantage les voies.

Les personnes exerçant cette activité nocturne, évoquent comme raison le desensablement de la voie afin de faciliter la circulation aux motocyclistes. Chamack et Aziz, habitants du quartier Wanssirou dans le troisième arrondissement de Parakou, pensent que ce comportement des populations doit être découragé. « Elles attendent la nuit pour commettre leur forfait. Les voies ne sont plus praticables dans le quartier », dénonce Chamack.

Le chef de quartier Kperou Guèra, Cyprien Vodoungbo, se dit conscient de cette pratique. À l’en croire, c’est un phénomène qui favorise davantage la dégradation des voies. « L’étape de sensibilisation est passée. Les personnes qui s’adonnent à cette pratique vont répondre de leur actes devant les juridictions compétentes », a-t-il laissé entendre. Cyprien Vodoungbo, a saisi l’occasion pour mettre en garde ces populations.

Bien que le phénomène de ramassage de sable de rigole sur les voies publiques soit une activité génératrice de revenus, il n’en demeure pas moins qu’il accentue l’érosion des sols. Les autorités municipales sont donc appelées à prendre leur responsabilité pour mettre fin à cette pratique.

Article Categories:
A la une · Société

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.