RELIGION : Ces actes qui annulent le jeûne musulman

1 an ago | Written by
6 168 vues
0 0

La communauté musulmane du Bénin a entamé depuis le 12 avril dernier, le jeûne du mois de ramadan. Un moment d’intense prière et d’adoration au cours duquel, les bénédictions de Dieu sont multipliées. Pendant le jeûne, le principe est que le fidèle musulman doit s’abstenir de manger et de boire de l’aube jusqu’au couché du soleil. Le jeûneur doit également accompli rigoureusement les 5 prières obligatoires de la journée et multiplier les prières surérogatoires.

Cependant, selon les savants de la religion musulmane, il existe un certain nombre d’actes et de pratiques qui peuvent annuler le jeûne même si les autres critères cités précédemment sont respectés.

Selon l’imam Issa Mouhamed Awali de la mosquée centrale de Yarakinnin à Parakou, le jeûne ne consiste pas seulement, à s’abstenir de manger et de boire. Tout le corps doit également jeûner. « Le fidèle doit éviter le mensonge, la calomnie, les insultes pour ne pas voir son jeûne annuler. De même, tout ce qui parvient dans l’estomac à partir des yeux, des oreilles et de la bouche c’est-à-dire regarder, écouter et dire des choses interdites peuvent annuler le jeûne », a laissé entendre l’imam, en ajoutant que l’entretien des rapports sexuels en journée ou même la vision des films ou feuilletons érotiques provoquant l’éjaculation chez l’homme ou la femme annule automatiquement le jeûne.

Dans ce cas de figure, l’homme de Dieu précise que le fidèle est tenu de rattraper deux mois de jeûne à la fin du mois de ramadan, pour avoir rompu volontairement son carême par des actes proscrits par la religion. Par ailleurs, consommer un repas ou boire de l’eau dans la journée, sachant qu’on est en carême annule le jeûne. Par contre, si l’on consomme un repas dans l’oubli qu’il est en carême, le jeûne n’est pas annulé à condition que ce dernier arrête immédiatement de manger dès qu’il se souvient du jeûne selon l’école islamique “chafiytes”. Par contre, à en croire la jurisprudence islamique “ Malikites” le jeûneur qui mange dans la journée par oubli, doit rembourser à la fin du ramadan.

A en croire l’imam Issa Mouhamed Awali, en cas de menstruation ou d’accouchement chez la femme, le jeûne est rompu. « Même si c’est à quelques secondes de la rupture que vous accouchez d’un bébé ou que vos règles apparaissent, votre jeûne de la journée est annulé. Vous devez donc rattraper le nombre de jours manqués, après le ramadan », a clarifié l’islamologue.
Ainsi, l’homme de Dieu conseille les fidèles musulmans à multiplier les adorations pour davantage se rapprocher de Dieu et s’éloigner des pratiques qui peuvent leur faire perdre les bénédictions liées au mois saint de ramadan. « Nous devons chercher à mieux comprendre notre religion au cours de ce mois de ramadan. Chercher à comprendre les principes fondamentaux du jeûne comme le recommande le prophète Muhamed Psl. Le musulman doit multiplier les prières surérogatoires et beaucoup lire le Coran. Il y a aujourd’hui des livres religieux traduits en français qui nous permettent de mieux apprendre sur l’islam. Pourquoi ne pas s’occuper avec ces lectures utiles qui nous permettront d’avoir assez de récompense au près de Dieu », a t-il invité pour finir.

Article Categories:
Actualité · Religion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.