RÉUNION ENTRE LES MEMBRES DE LA CAD ET LES REPRÉSENTANTS DU CNDS : La charte nationale du dialogue social vulgarisée

4 ans ago | Written by
4 183 vues
0 0

RÉUNION ENTRE LES MEMBRES DE LA CAD ET LES REPRÉSENTANTS DU CNDS
La charte nationale du dialogue social vulgarisée

Le préfet du département du Borgou et les membres de la Conférence Administrative Départementale (Cad) ont tenu une réunion dans la matinée de ce 24 octobre avec les représentants du Conseil National de Dialogue Social (Cnds). L’objectif de cette visite de la délégation du Cnds est d’entretenir les autorités locales sur la charte nationale du dialogue social. L’ouverture de la séance d’information a été faite par l’autorité départementale Djibril Mama Cissé.
Pour Djibril Mama Cissé, il est nécessaire de mettre en place un mécanisme permanent de dialogue social, de concertation et de médiation en vue de prévenir les conflits inhérents à toute société humaine et de préserver la paix sans laquelle tout processus de développement est hypothéqué. Par ce, l’autorité départementale apprécie, « l’initiative de la mise en place du Conseil National du Dialogue Social et de l’élaboration de la Charte nationale qui constitue l’outil fondamental de travail de ce creuset.
Au cours de sa présentation, Guillaume Attigbé président du Cnds a tout abord expliqué aux participants ce que c’est que le Cnds et son rôle. « Le Cnds est une institution des travailleurs à la différence d’autres institutions qui sont ouvertes pour l’ensemble du public, cette institution est une institution spécifique aux travailleurs», clarifie le président. « Nous sommes là pour veiller sur le respect des engagements, prévenir les conflits entre employeur et travailleurs à travers le dialogue social, donc vous devez nous saisir si besoin se fait», a-t-il ajouté. En ce qui concerne son mode de saisie, Guillaume Attigbé rassure quant à ce que tout individu peut saisir le Cnds.
Les problèmes du monde de travail en général, la protection sociale, le non respect des engagements dans les entreprises…., sont autant de questions sur lesquelles les travailleurs peuvent saisir le Cnds.
Il est à retenir que dans les prochains jours, le Cnds sera décentralisé de façon à ce qu’il y ait une structure déconcentrée du Cnds dans les douze départements du Bénin.
Il n’y a point de paix sociale sans dialogue social. La mise en place du Cnds permettra donc de prévenir tout conflit social afin de contribuer au développement durable du Bénin comme le souhaite le président Patrice Talon.

Maroufatou Oladjidé KAKPO

Article Categories:
Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.