SACRE MEILLEUR MUSICIEN PANAFRICANISTE 2021 : Le slameur Djarra Sakho honore le Bénin

6 mois ago | Written by
4 526 vues
1 0

Il fait partie des lauréats du prestigieux concours les “Panafrican Awards” qui a eu lieu le 11 décembre 2021, à Douala au Cameroun. Djarra Sakho, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est un jeune panafricaniste et artiste slameur béninois qui a eu le privilège de représenter son pays à cette compétition au même titre que Kèmi Séba.

En effet, les “Panafrican Awards”, sont un évènement qui a pour but de fédérer et récompenser les efforts des différents acteurs panafricanistes dans différents secteurs tels que le sport, l’éducation, la musique, l’histoire africaine, la politique, la culture et le journalisme. C’est ainsi que Djarra Sakho a été contacté pour participer à ce concours au regard de son combat pour la restitution de l’histoire des peuples africains et la promotion des langues nationales. « Un certain nombre d’acteurs panafricanistes ont été identifiés dans leurs secteurs. En ce qui me concerne, j’ai été contacté par les organisateurs après qu’ils soient tombés sur l’une de mes vidéos sur le net. Ils m’ont donc contacté pour savoir si j’avais des contenus allant dans le même sens c’est-à-dire celui de la promotion des langues, des prénoms africains, de la restitution de la mémoire de la dignité africaine. J’ai donc produit d’autres contenus que je leur ai envoyés et c’est le tout dernier envoyé qui a fait l’objet de ma victoire », a-t-il expliqué en précisant que le contenu ayant conduit à sa consécration est une chanson intitulée “Rendez-moi ma mémoire”. À l’en croire, « Rendez-moi ma mémoire est une chanson qui donne à réfléchir sur la véritable histoire de l’Afrique, qui invite les fils et filles d’Afrique à se réapproprier véritablement ce qu’ils sont, ce qu’ils étaient avant la rencontre avec les peuples esclavagistes et colonialistes. Il s’agit de faire comprendre aussi aux colons que l’Afrique aujourd’hui ne dort pas, l’Afrique est en mouvement, est en train de se réveiller. Et nous la jeunesse panafricaniste, nous sommes cette Afrique qu’ils n’attendaient pas et qui va les surprendre ».

Après sa victoire devant les grands noms de la musique africaine comme Kerry James, Angélique Kidjo, Djarra Sakho se dit très honoré d’avoir défendu dignement les couleurs nationales aux Panafrican Awards. « C’est une grande fierté de ramener ce trophée au Bénin. Et je dois préciser que pour moi, ce n’est pas une victoire en tant que telle. Je considère ce trophée comme étant un héritage légué par les aînés puisque je ne saurais avoir la prétention d’avoir gagné contre qui que ce soit. Je tiens à remercier Kerry James, Angélique Kidjo, Bambara Serge qui sont les aînés auxquels j’ai été confronté. Et je dirai que c’est un peu suite à leur concertation, on s’est dit, voilà un jeune qui fait un travail impressionnant à qui nous pouvons confier le témoin pour qu’il continue la bataille », a renseigné le jeune slameur.

Samira ZAKARI

 

Article Categories:
A la une · Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.