SANTE PUBLIQUE : Le diabète, une maladie incomprise

3 ans ago | Written by
5 917 vues
0 0

SANTÉ PUBLIQUE

Le diabète, une maladie incomprise

Lorsque l’organisme est incapable de produire ou de bien utiliser l’insuline, on parle de diabète. Il s’agit d’une maladie chronique à long terme connue de tous, mais mal comprise par la majorité qui l’appelle ” maladie du sucre “. Ainsi plusieurs personnes pensent que c’est en consommant le sucre proprement dit qu’on devient un sujet diabétique, ignorant qu’il existe des aliments dans lesquels le taux de sucre est très élevé. Dans cette ignorance, ils croupissent innocemment sous le joug du diabète qui se complique par la suite et leur tient compagnie à vie.

Athalie GBAGUIDI (Stg)

Le diabète est une maladie qui survient quand la quantité de sucre contenue dans le sang est anormalement élevée ou dépasse 11,26g/l. C’est-à-dire, quand il y a un quelconque dysfonctionnement de production de l’hormone appelée, insuline par le pancréas essentielle pour le passage du glucose (sucre) du sang aux cellules du corps. Puis le taux de sucre (glycémie) augmente. Le diagnostic du diabète se fait par une série de tests sanguins révélant des taux élevés de glucose.

Parlant de sucre, nombreux comprennent mal le concept et font allusion au sucre simple mais ne savent pas qu’il existe autre sucre, composant de plusieurs aliments tels que, les pâtes alimentaires, les céréales, les tubercules et autres. « Le sucre, ici, c’est le glucose et il est contenu dans nos aliments. Ce n’est pas forcément en consommant du sucre qu’on devient diabétique », a expliqué docteur Jean-Franckel Amouzouvi de l’Ong diabète Bénin à Parakou. Certains souffrent du diabète sans avoir entre temps abusé de la consommation du sucre et ils sont surpris. C’est le cas d’Aurélie Affouda malade du diabète qui témoigne, «les gens disent que c’est une maladie de ceux qui mangent trop de sucre. Ça m’étonne du fait que je souffre du diabète, car je prends rarement du sucre pour l’éviter ». Donc c’est un manque d’information qui conduit à cet amalgame.

Les différents types de diabète

Tous les types de diabète ont une base commune, à un défaut d’action ou de production d’insuline. Selon le Docteur Jean-Franckel Amouzouvi, on distingue, le diabète de type 1, il commence généralement depuis le bas âge 5 ans, 10ans, jusqu’à l’adolescence. À ce type l’organisme de l’individu ne secrète pas d’insuline car les cellules du pancréas sont attaquées par le système immunitaire. Ce qui le rend chétif et maigre. Le diabète du type 2 est le plus courant, ces sujets généralement des personnes adultes dont l’organisme a intérieurement sécrété assez d’insuline et ont râté des comportements alimentaires ou mode de vie. Ceci se traduit par une résistance à l’insuline et les taux bas d’insuline mènent tous deux à des glycémies élevées. Il s’agit souvent des personnes obèses qui ne font aucun effort physique comme le sport et s’alimentent mal.

Le diabète gestationnel est une forme de diabète qui est détectée chez les femmes enceintes, et qui n’est pas un diabète de type 1 ou de type 2. A ce niveau, il y a deux sortes, le premier se manifeste de manière à ce que la patiente ne sache pas qu’elle a le diabète. Le second se manifeste chez une femme qui n’a jamais souffert de diabète mais enceinte, elle en souffre.

Le dernier type de diabète est le diabète secondaire, secondaire parce que ce n’est pas un cas de maladie pancréatite mais une atteinte du pancréas qui a créé le problème, cancer du pancréas, dut roidies entraîne une anomalie de l’équilibre.

Manifestations et complications

Les manifestations du diabète sont presque similaires, il n’y pas une spécificité par rapport a un type de diabète. Le diabète du type 1, du type 2 ou bien du type 3, c’est standard. Ça se manifeste par le fait que le sujet commence par beaucoup maigri, par uriner fréquemment et il boit assez d’eau. Malgré le fait qu’il se nourrit correctement il ne fait que perdre du poids.

Avec un bon suivi, le diabète n’est souvent pas compliqué car, «Il ya des patients que nous suivons depuis près de 10ans qui sont équilibrés et qui non jamais présenté de complication », a affirmé Docteur Jean-Franckel A. Les complications du diabète surviennent lorsque le patient ne suit pas les consignes, les mesures hygiéno-diététique et ne suit pas correctement le traitement de même quand la pratique des activités physiques fait défaut. Magloire K., père d’une fille diabétique renchérit en ces terme, « ma fille en souffre depuis, mais elle n’a jamais eu de crise liée a une complication en tant que telle »

Complications et mesures de soulagement

Le malade qui ne se fait pas rigoureusement suivre par un médecin, devient une proie, exposé a beaucoup de complication en terme médical, « on classe ça en deux souvent. On parle micro-angeopathie et macro-angopathie. Il y a des atteintes des vaisseaux de petits et de grands vaisseaux qui peuvent être atteints. Donc vous pouvez avoir une atteinte oculaire et vous pouvez devenir aveugle, vous pouvez avoir une atteinte des reins vous pouvez avoir une atteinte des nerfs, vous pouvez aussi avoir une atteinte du cœur quand on va déjà au niveau du cœur, ça fait déjà les grands vaisseaux et vous pouvez avoir un Avc ou encore des problèmes de cœur »., a justifié le docteur. De même, le diabète peut entraîner des complications touchant de nombreuses parties du corps comme le cerveau, les yeux, le cœur, les reins et les nerfs. Les complications liées au diabète peuvent être à long terme (chroniques) ou à court terme (aiguës)

Malheureusement, le diabète ne se guérit pas totalement. Néanmoins, il y a des mesures pour limiter la complication. Les patients sont tenus de respecter les consignes, les recommandations par rapport à l’alimentation. Ils doivent savoir que l’alimentation est très importante dans la prise en charge d’un diabète. Tout en respectant les mesures hygiéno-diététique, la prise des médicaments pour un traitement sans faille, respecter aussi les doses puis pratiquer régulièrement une activité physique. Sans pour autant oublier le contrôler des plaies et souvent vérifier sa glycémie.

Article Categories:
A la une · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.