TOURNÉE DE SENSIBILISATION DU GOUVERNEMENT SUR LA CHERTÉ DE LA VIE : À Kalalé, Adambi, Aurélie Adam Soulé et Gbian convainquent les populations

1 semaine ago | Written by
8 843 vues
1 0

 

Annoncée depuis quelques jours, la tournée de sensibilisation du gouvernement sur la cherté de la vie est effective ce jeudi 12 mai 2022. Dans le département du Borgou, c’est la commune de Kalalé qui a été la première étape de l’équipe gouvernementale conduite par les ministres Samou Séïdou Adambi et Aurélie Adam Soulé Zoumarou.

Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune de Kalalé Bani Tidjani a apprécié cette initiative du gouvernement de la rupture qui vise à éclairer la lanterne des populations sur cette cherté de la vie qui prévaut depuis quelques semaines au Bénin. Il n’a pas manqué de saluer la présence de ses administrés qui sont sortis massivement pour écouter les représentants du gouvernement.

En prenant la parole, le ministre des mines et de l’eau Samou Séïdou Adambi a salué la forte mobilisation des populations qui témoigne de l’intérêt qu’elles accordent aux actions du gouvernement pour soulager leurs peines en cette période de crise économique. En effet, la communication de l’autorité ministérielle s’est articulée autour de deux points majeurs. Il s’agit notamment des mesures sociales prises par le gouvernement face à la cherté de la vie et les causes de cette crise. Selon l’autorité ministérielle, le gouvernement du président Patrice Talon a pris de fortes mesures pour décourager l’exportation et la sortie frauduleuse des denrées produites au Bénin. Ainsi, il a exhorté les populations, notamment les agriculteurs à accompagner le gouvernement en emblavant de grandes surfaces agraires pouvant induire une production abondante capable d’assurer l’autosuffisance alimentaire pour contrer la crise alimentaire qui s’annonce cruelle dans les jours à venir dans le monde.

Concernant le second point, Samou Adambi a indiqué que cette situation est principalement due à la crise sanitaire de la Covid-19 et à la guerre Ukraine-Russie. A l’en croire, le Bénin comme les autres pays africains et européens est dépendant de plusieurs produits dont les deux belligérants sont les producteurs. De ce fait, il est normal que ces produits qui sont rares deviennent de plus en plus chers. Ainsi, indique-t-il, c’est pour éviter aux béninois d’avoir à acheter au double voire au triple de leur prix de revient réel certains produits, que le gouvernement du président Talon a décidé de la suppression de plusieurs taxes que l’État percevait. « Les hydrocarbures et certaines denrées alimentaires sont passés par cette subvention exceptionnelle du gouvernement », a-t-il précisé.

De son côté, la ministre du numérique et de la digitalisation Aurélie Adam Soulé Zoumarou a demandé aux populations de se constituer « en brigade des intérêts du Bénin pour dénoncer les fraudeurs ». Une idée qui a été fortement appréciée par les populations sorties massivement.

Très satisfaites des explications de l’équipe gouvernementale, les populations ont apprécié à sa juste valeur cette initiative du régime de la rupture qui leur a permis de prendre connaissance des causes réelles de cette crise économique. Elles ont, pour cela, promis assurer la veille citoyenne afin d’accompagner le gouvernement pour le bonheur du peuple béninois.

Il faut souligner que la délégation gouvernementale était également composée du préfet du Borgou Mama Cissé, ainsi que des députés Robert Gbian et Kora Zimé.

Daniel KOUAGOU

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.