TOUX ET RHUME EN PERIODE D’HARMATTAN : Les conseils du médecin Abdou-Djalilou Tégnanmi

5 mois ago | Written by
11 363 vues
2 1

C’est l’harmattan depuis quelques semaines au Bénin en général et dans la partie septentrionale en particulier. Une saison caractérisée généralement par un vent sec et violent et une forte poussière entraînant la toux et le rhume. Impossible de traverser la période d’harmattan sans faire le rhume et la toux. Quelles sont les causes de ces affections et comment les guérir ? C’est ce que nous explique le médecin généraliste Abdou-Djalilou Tégnanmi à travers cette interview exclusive.

Samira ZAKARI

Daabaaru : Que comprendre par toux et rhume ?

Dr Abdou-Djalilou Tégnanmi : La toux n’est pas une maladie mais un symptôme d’autres maladies provoquée par une irritation des voies respiratoires (gorge, trachée, bronches) et même parfois des oreilles. La toux n’indique pas nécessairement un problème en soi. Elle peut apparaître pour libérer et nettoyer les voies respiratoires.

Le rhume quant à lui, est une maladie due à l’inflammation et/ou l’irritation de la membrane muqueuse qui tapisse le nez et la gorge. Il est également appelé nasopharyngite ou rhinite virale ou aiguë. C’est une maladie qui se manifeste lorsque le système immunitaire est affaibli ou en développement (comme chez les enfants)

Comment se manifestent ces deux affections ?

Comme je l’ai dit plus haut, la toux n’est pas une maladie mais un symptôme d’autres maladies. C’est l’expiration brusque et sonore de l’air contenu dans les poumons (après une inspiration profonde) provoquée par l’irritation des voies respiratoires. Il existe 2 types de toux : la toux sèche, sans production de glaires et la toux grasse ou productive, avec production de glaires. Cette dernière libère les voies respiratoires. Certaines maladies commencent par une toux sèche qui évolue vers une toux grasse après quelques jours.

Les symptômes du rhume sont : l’écoulement nasal, les narines bouchées (congestion nasale), l’éternuement, les fosses nasales douloureuses, la toux. Parfois mais rarement la fièvre, les maux de tête et une fatigue intense.

Quelles en sont les causes respectives ?

Les causes de la toux sont multiples et dépendent de la maladie sous-jacente. On retrouve une toux principalement dans les infections respiratoires (grippe, rhume, bronchite aiguë ou chronique, pneumonie, tuberculose…etc) ; l’asthme ; les allergies ; certaines maladies du cœur ; lorsqu’il y a un corps étranger dans les voies respiratoires ; cancer du poumon et reflux gastro-œsophagien.

Cependant le froid, la fumée, la poussière, le tabac et certains médicaments (par exemple certains médicaments contre l’hypertension artérielle) peuvent être à l’origine de la toux.

Le rhume est causé par différents virus (adénovirus, coronavirus, virus de la grippe…etc) appelés rhinovirus, ainsi qu’un affaiblissement du système immunitaire. Certains facteurs peuvent favoriser la maladie notamment l’environnement confiné, contact physique (poignée de main, accolades), contact avec une surface contaminée (poignée de porte), gouttelettes en suspension dans l’air (toux, éternuements), salive (baisers, boissons)

L’air sec (en période d’harmattan par exemple) assèche les muqueuses du nez, ce qui diminue leur capacité à lutter contre les virus causant ainsi le rhume.

Quelles sont les conséquences de la toux et du rhume ?

La toux et le rhume n’ont pas de conséquences majeures. La toux peut occasionner une insomnie si elle est surtout nocturne, mais les conséquences sont liées à la maladie sous-jacente.

Le rhume peut avoir des conséquences s’il y a une surinfection bactérienne, lorsque les muqueuses nasales sont fragilisées les bactéries peuvent les coloniser, avec comme symptôme, un écoulement nasal épaissi, jaunâtre et nauséabond. Le rhume dure alors beaucoup plus longtemps (plusieurs semaines). Ceci peut causer une otite chez l’enfant, une sinusite, une bronchite et même une pneumonie, l’herpès labiale ou génitale si l’organisme est très fragilisé.

Comment prévenir la toux et le rhume en cette période d’harmattan ?

La prévention de la toux passe par la prévention de la cause. Qui dit harmattan parle de poussière et d’air sec, et ces derniers sont des facteurs favorisant la toux et le rhume. Il faut donc régulièrement humidifier notre environnement, nettoyer les surfaces, porter les masques. Ces mesures entrent également dans la prévention des autres facteurs favorisant la toux et le rhume. A ces mesures s’ajoutent la distanciation sociale, lavage régulier des mains et l’éternuement dans le coude, surtout en cette période de pandémie de Covid-19.

Comment traiter ces deux maladies ?

Traiter la toux passe par le traitement de la cause. On peut associer un traitement symptomatique (pas toujours nécessaire) avec des antitussifs, des expectorants et des anti-allergique (antihistaminiques par exemple). Il est important d’agir sur le facteur favorisant. Donc se protéger contre la poussière, la fumée, le tabac, dormir avec la tête du lit surélevé si un reflux gastro-œsophagien survenait.

Le traitement du rhume est aussi symptomatique. Antihistaminique, antalgiques, vitamines, antitussifs. Agir aussi sur les facteurs favorisants et traiter les différentes complications. En cas de surinfection bactérienne un antibiotique peut être prescrit.

Consulter un professionnel de la santé est primordial en cas d’échec de l’automédication ou d’apparition des signes de complication.

Article Categories:
A la une · Santé

Comments

  • Merci pour les conseils Dr

    Awal MOHAMADOU 6 janvier 2022 14 h 18 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.