TRAVAUX DE LA COTE TRANSFRONTALIERE BENIN-TOGO : Les contrats de réalisation signés

5 mois ago | Written by
1 988 vues
0 0

Le lundi 6 décembre 2021, s’est déroulée à la salle de conférence du Ministère du Cadre de vie et du Développement Durable (Mcvdd), la cérémonie de signature des contrats relatifs à la réalisation des travaux de protection à long terme de la côte transfrontalière Bénin-Togo. Les travaux prennent en compte un littoral de 180 km de long dont 125 km au Bénin et seront réalisés par l’entreprise Boskalis International bv. Cette cérémonie a connu la présence du ministre du cadre de vie et du développement durable José Tonato, de sa directrice de cabinet madame Jeanne Adanbiokou Akakpo et des autorités togolaises.

Adéniyi Gildas AFFOUDA (Stg) 

La réalisation de ces travaux intervient dans le cadre de la mise en œuvre du volet régional du Projet d’Investissements, de Résilience des Zones Côtières en Afrique de l’Ouest (Waca). La République du Bénin et celle du Togo possèdent en commun un littoral de 180 km de long dont 125 km au Bénin sur le chantier de l’intégration Ouest-africaine, notamment dans la gestion régionale des ressources côtières et des écosystèmes partagés. Une zone caractérisée par des perturbations d’origines naturelles et humaines.

Les littoraux béninois et togolais connaissent l’un des plus forts taux d’érosion côtière dans le golfe de Guinée et en Afrique de l’Ouest avec le recul de côte qui peut atteindre 12 à 30m par an aux points critiques. De même, la zone côtière, à l’instar de l’ensemble des pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest, subit des inondations et de la dégradation des écosystèmes. Ainsi pour renverser la pente, le programme Waca est l’un des projets nationaux élaborés en réponse à ces problématiques.

La réalisation des travaux de protection côtière, est confiée à l’entreprise Boskalis International bv avec un financement de 41.646.182.783 francs Cfa. Un comité de contrôle dénommé Inros-Lackner a été mis en place pour assurer la surveillance et l’accomplissement des travaux en bonne et due forme. Ce comité a bénéficié de 1.382.502.130 francs Cfa de financement.

Pour l’autorité ministérielle José Tonato, c’est un sentiment de reconnaissance à l’égard de tous les acteurs béninois et togolais ayant consenti aux sacrifices et efforts concentrés pour apporter leur pierre à la matérialisation de ladite signature.

 

Article Categories:
A la une · Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.