BÉNIN/PROFESSIONNALISATION DE LA FORMATION SUR LES SYSTÈMES DE CULTURE A BASE DE COTON : Le Projet Prefosyc présenté aux acteurs de l’Up

2 semaines ago | Written by
583 vues
0 0

 

L’Université de Parakou (Up) a accueilli le vendredi 9 février, la présentation du projet de Professionnalisation et Renforcement de la Formation pour les Systèmes de production durable à base de Coton (Prefosyc). Financé par l’Agence Française de Développement (Afd), ce projet vise, à travers une approche systémique, à améliorer la productivité et la résilience des systèmes de culture à base de coton en intégrant pleinement les enjeux de durabilité des cultures associées en rotation.

Aboubakar FAÏSSAL (Etd Cfoman-Daabaaru)

Participants

Le coton occupe une place prépondérante dans l’économie béninoise. C’est au regard de cela que le projet Prefosyc a été mis en place. Il est porté par l’Université de Parakou, l’École Supérieure d’Agro-développement International (Istom), le Centre de coopération internationale de Recherche Agronomique pour le Développement (Cirad) et l’Institut de Recherche sur le Coton (Irc). Durant quatre ans (2023-2027), ce projet va appuyer l’objectif national de production de cette culture majeure, soutenir la transition agroécologique de la filière et des territoires concernés. A cet effet, le projet a prévu des doctorats en co-direction entre le Bénin et la France, deux nouvelles offres de formation en master, des formations professionnelles continues, un incubateur de projets entrepreneuriaux.

Présidium

Dans son allocution, Selma Boubtana, cheffe projet Prefosyc a laissé entendre que son rôle est d’assurer la coordination entre l’Istom et la Faculté d’Agronomie (Fa) de l’Université de Parakou. Le projet va selon elle, renforcer le lien entre acteurs socio-économiques de la filière coton et le monde académique. «C’est aussi le lieu d’apporter, d’accompagner ce lien par l’expertise de l’Istom avec l’approche par compétence», a-t-elle expliqué.

A son tour, le professeur Mohamed Nasser Baco, vice-recteur chargé de la recherche universitaire a fait savoir que la Fa est en train ainsi de faire son petit bonhomme de chemin en décrochant ce projet. Ce faisant, il pense que cette faculté mérite d’être davantage soutenue. Par la suite, le professeur a fait savoir que ce projet va «travailler à davantage rendre la culture du coton, comme une culture qui fera le bonheur de la population. (…). Ce projet fera un lien entre la recherche et la formation et même le monde entrepreneurial».

Selon le doyen de la Faculté d’Agronomie (Fa) Valérien Zinsou, «ce projet contribue à la sécurité alimentaire et également à la souveraineté agricole par les synergies que le coton entretient avec les cultures vivrières associées». Il espère en fin de compte que ce projet contribue au renforcement de l’expertise béninoise sur l’ensemble de la chaîne du coton et les cultures vivrières associées.

En prenant la parole, le recteur de l’Up Bertrand Sogbossi Bocco a salué et remercié toute l’équipe qui a travaillé pour la concrétisation de ce projet à l’Université de Parakou. Il a invité les acteurs impliqués au sérieux et au travail bien fait.

A souligner que le lancement officiel du projet Prefosyc a été fait le 14 novembre 2023 à Cotonou.

Article Categories:
A la une · Éducation · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru