8È CIRCONSCRIPTION ÉLECTORALE : Voici pourquoi le Br fera 5/6

2 ans ago | Written by
53 062 vues
0 0

 

En attendant la confirmation des candidatures par la Céna, les candidats en lice pour les législatives du 8 janvier prochain sont déjà connus. Dans la huitième circonscription électorale, les aspirants à la fonction de représentant du peuple sont connus et l’analyse de ces différentes candidatures permet d’identifier les favoris. Des personnalités positionnées sur les différentes listes, c’est le parti Bloc Républicain qui, au vue des forces en présence, peut se tailler la part du lion. Tout calcul politique fait, le Bloc Républicain pourrait s’en sortir avec 4 sièges normaux et repartir d’office avec celui réservé à la femme.

Barnabas OROU KOUMAN BOK

Le Bloc Républicain pourrait s’offrir 5 sièges sur 6 dans la huitième circonscription électorale aux législatives du 8 janvier prochain. Ceci est bien possible quand on analyse les différentes forces en présence.

Les Fcbe, du passé…

Invités surprise à la fête électorale des communales et municipales passées, les Fcbe ont gaffé à plusieurs reprises dans la ville de Parakou où ils avaient réussi à prendre la mairie pour une durée historique de 2 mois seulement. Deux ans après, l’eau a coulé sous le pont et emporté plusieurs cauris vers le cheval blanc cabré et le baobab auréolé d’arc-en-ciel. Les Fcbe, c’est désormais comme un vieillard de 80 ans, impossible de mordre car n’ayant plus de dents.

Les Démocrates

Les Démocrates n’ont jamais participé à une élection au Bénin. Pire, leur participation se joue sur le fameux quitus fiscal qui leur coûtera plus du milliard. Pour un parti qui a lancé un téléthon pour rassembler la caution, l’équation semble difficile à résoudre. Cependant, s’ils parvenaient à participer aux législatives de 2023, dans la huitième circonscription électorale, il n’y aura pas d’enjeu compte tenu des forces en présence et l’épineuse question des 10% qui constituera un autre obstacle.

Union Progressiste le Renouveau

Dieu seul sait ce qui a inspiré Djogbénou et Talata à faire un tel positionnement qui ne répond à rien. Et c’est d’ailleurs ce positionnement qui écarte le plus grand grenier électoral de la huitième circonscription qu’est Parakou, qui anéantit toutes les chances du parti du baobab. En plus, le fait de classer les candidats de Parakou en quatrième position pendant que le principal challenger a aligné deux candidats de Parakou en tête de liste met Djogbénou et Talata en difficulté. De plus, Ousmane Traoré, le seul homme politique de l’Up le Renouveau qui avait réussi à faire véritablement face à la machine Br n’a pas été positionné. Toute analyse faite, l’Union Progressiste le Renouveau ne pourrait s’en sortir qu’avec un seul siège.

Le Bloc Républicain

La stratégie de Bio Tchané se repose sur la tête de liste qu’est le ministre Samou Séidou Adambi. Ce dernier est entrain de réussir à s’imposer comme un leader aussi bien à Parakou, dans la huitième que dans toute la partie septentrionale et même sur l’échiquier politique national. Il reflète de plus en plus l’image d’un meneur d’hommes, d’un rassembleur et d’un leader charismatique dans le vrai sens du mot. Sa tête peut faire voter à la fois un militant Up le Renouveau, Fcbe et même Démocrate.

Rachidi Gbadamassi qu’on le veuille ou non est incontournable dans la huitième circonscription. L’homme a réussi, malgré le temps, à maintenir un lien étroit avec ses mandants ce qui lui offre une assise politique incontestable jusqu’à nouvel ordre. Son secret réside dans sa stratégie politique qui se base sur le social. Rachidi Gbadamassi donne tel qu’il reçoit et ses militants le savent. Ses militants qui pourraient se plaindre de ce qu’il ne donne plus aujourd’hui comme hier se rappelleront tout de même de ce qu’il a fait par le passé et une fois dans l’isoloir se diront, Gbadamassi mérite ma voix.

Charles Toko est la dernière pièce de puzzle qui forme le trio parakois. Toko, lui c’est un autre niveau de politique. C’est le roi des jeux brutaux politiques et il y a des militants qui aiment ça et l’aiment pour ce qu’il a été à la mairie. Il est l’incarnation du courage et de l’audace et beaucoup de parakois gardent encore de bons souvenirs de son passage à la mairie et sont même nostalgiques des réformes salvatrices et courageuses qui portent encore la signature de Kobaba. Ces derniers voient l’image de Toko au cours des débats à l’Assemblée Nationale avec la fougue qu’on lui connaît.

Bio Sounon Bouko

Héritier du trône et de l’empire politique de l’Ambassadeur Adam Bagoudou, si l’ancien maire sait manager, il pourra avec le titre de député ajouter à sa base, celle de son prédécesseur et ainsi parvenir à faire face à Chabi Sika de l’Union Progressiste le Renouveau. La déception de la jeunesse de l’Up le Renouveau face au positionnement de Chabi Sika sera un atout pour l’homme de Wari Maro.

Colonel Gbian Francis

C’est le plus chanceux de la liste du Bloc Républicain et c’est lui qui va plus jouir de l’erreur de positionnement de l’Up le Renouveau. Il est bien évident que la tête de liste de l’Up le Renouveau qui est un adjoint au maire de N’Dali n’a pas une assise politique assez suffisante pour tenir tête au Colonel Francis Gbian qui, en plus d’avoir un pouvoir économique a beaucoup d’acquis dans la commune de N’Dali. À tout cela s’ajoute le soutien du maire et de plusieurs conseillers communaux de N’Dali.

Adam Chabi Bouko

C’est le seul candidat qui ne doute pas de ce qu’il ne sera pas député. En tout cas, pas cette fois-ci. Cependant Adam Chabi Bouko travaille depuis plusieurs années dans la commune de Pèrèrè et ce travail contribuera à rivaliser le terrain avec le patriarche Sacca Lafia de l’Up le Renouveau.

Mariam Baba Moussa

Elle vit dans son monde avec ses principes de femmes de rigueur et femme de pouvoir mais elle a également des personnes qui la comprennent, l’aiment et seront prêtent à poser leur cachet sur son front une fois dans l’isoloir. L’autre aspect positif est que Mariama Baba Moussa se réclame quelque part de Pèrèrè ce qui est un atout pour aller rivaliser avec Sacca Lafia dans cette localité. Sa suppléante Mariétou Tamba également a une base pour avoir été maire de Pèrèrè.

Somme toute, le Br part très favori dans cette bataille électorale et pourrait véritablement s’offrir la part du lion au soir du 8 janvier prochain.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru