APRÈS LES ÉLECTIONS LÉGISLATIVES DU 8 JANVIER DERNIER : Sacca Lafia et les acteurs font le bilan à Parakou

1 an ago | Written by
13 470 vues
0 0

Le mardi 14 février 2023, un hôtel de la ville de Parakou a abrité la cérémonie d’ouverture des activités de l’atelier d’évaluation des élections législatives du 8 janvier 2023. Les activités vont se poursuivre jusqu’au 18 février prochain. Les travaux ont été lancés en présence du Président de la Commission Electorale Nationale Autonome (Céna) Sacca Lafia, du Directeur Général des élections Boucary Abdou Soulé Adam, des préfets, du maire Inoussa Zimé Chabi, des représentants de la Cedeao, de la Coopération Suisse et bien d’autres.

Athalie GBAGUIDI (Stg)

Permettre aux parties prenantes impliquées dans l’organisation des élections ou non, de faire un bilan critique sur le scrutin législatif passé en vue de faire des projections pour les élections à venir, c’est l’objectif visé par la Cena en initiant cet atelier d’évaluation.

Photo de famille

Pour le Directeur Général (Dg) des élections Boucary Abdou Soulé Adam, cet atelier permettra de produire le rapport général du scrutin dernier. « Après la tenue le 8 janvier 2023 des élections, nous voici réunis ce 14 février pour un atelier d’évaluation de tout le processus ouvert à toutes les parties prenantes et aux experts. Étape par étape, lentement et sûrement, nous progressons avec détermination vers notre objectif principal qui est l’élaboration et la publication dans le délai prescrit par la disposition de l’article 19 du code électoral du rapport général des élections législatives du 8 janvier 2023 », a-t-il fait savoir.

Mot de bienvenue de l’autorité municipale

Le maire de Parakou Inoussa Zimé Chabi, après avoir souhaité la bienvenue à tous les participants, a salué le leadership et la sagesse dont a fait montre le président de la Cena avant, pendant et après ces élections. « Grâce à votre leadership, vous avez avec l’ensemble de votre équipe assuré le job. Aucune œuvre humaine n’étant parfaite sous nos cieux, il est plus qu’avisé que la Cena ait initié cet atelier aux fins d’évaluer l’organisation de l’élection législative du 8 janvier passé. C’est la preuve de l’engagement de l’institution à œuvrer par son professionnalisme à l’ancrage et à la promotion de l’état de droit dans notre pays », a-t-il laissé entendre. Inoussa Zimé Chabi espère qu’au terme des analyses et observations, les avancées du processus électoral béninois soient énumérées au même titre que les apports et défis à relever pour les échéances prochaines.

Le Préfet Cissé 

Le préfet du Borgou Djibril Mama Cissé avant d’abonder dans le même sens s’est réjoui du choix de son département pour abriter cette séance d’échanges d’envergure nationale. Il a remercié la Cena et les différentes institutions et structures qui ont œuvré pour la réussite du scrutin législatif dernier. « Ainsi, derrière ce satisfecit général qui est le nôtre, se cacheront certainement des écueils qui mériteraient un point d’attention de la préparation à la proclamation des résultats en passant par le déroulement des opérations de vote. C’est pourquoi j’apprécie à sa juste valeur l’organisation du présent atelier qui permettra non seulement de corriger les lacunes mais aussi de satisfaire aux exigences de l’article 19 du code électoral qui stipule entre autres que le conseil électoral organise des séances de concertation avec les parties prenantes au processus et approuve les rapports d’activité du directeur général des élections », a-t-il expliqué.

Ouverture officielle

Le Président de la Cena Sacca Lafia, a fait un bref résumé du déroulement de l’atelier avant de procéder à son ouverture solennelle. « A l’issue des résultats des élections législatives, la Cena fière de ses parties prenantes s’affaire à l’élaboration et à la publication de son rapport général qu’elle se doit de publier au plus tard 60 jours après la proclamation des résultats selon l’article 19 du code électoral. C’est dans ce cadre que j’ai initié le présent atelier d’évaluation en vue de consolider les acquis, de corriger les insuffisances, de proposer les solutions concrètes ou des recommandations pertinentes pour l’amélioration des performances des consultations électorales », a souligné Sacca Lafia.

Plusieurs communications seront présentées au cours de cet atelier assorties d’un rapport.

Article Categories:
A la une · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru