APRES TROIS ANNEES DE MISE EN EXECUTION DANS 5 COMMUNES DU BORGOU, : La première phase du Propfr/Giz en évaluation

5 ans ago | Written by
15 776 vues
0 0

APRES TROIS ANNEES DE MISE EN EXECUTION DANS 5 COMMUNES DU BORGOU,

La première phase du Propfr/Giz en évaluation

Mis en œuvre depuis 2016 dans cinq communes du Borgou, le Projet de Promotion d’une Politique Foncière Responsable (Propfr) de la Coopération allemande est en train de boucler sa première phase. Ainsi, afin de partager, de capitaliser et de valider les résultats de la première phase de ce projet qui vise essentiellement la sécurisation du foncier rural dans le Borgou, les différents acteurs impliqués dans sa mise en œuvre se sont donnés rendez-vous à Komiguéa dans la commune de N’Dali à travers un atelier de trois jours. L’ouverture de cet atelier dédié à l’évaluation de cette phase a donc eu lieu le mercredi 23 octobre dernier en présence du chef mission Propfr, le chef projet, le président de l’Adecob et bien d’autres.

Edouard ADODE

Sécuriser le foncier rural au profit des ménages, des femmes et des personnes démunies dans les commune de Tchaourou, N’Dali, Bembèrèkè, Kalalé et Sinendé. Tel est l’objectif du Projet de Promotion d’une Politique Foncière Responsable (Propfr) Giz en collaboration avec l’Association pour le Développement des Communes du Borgou (Adecob). Ainsi, après trois années de mise en œuvre de la première phase de ce projet, une pause s’impose. C’est dans cette optique que les différents acteurs impliqués dans ce projet sont depuis le mercredi 23 octobre dernier en conclave à Komiguéa en vue d’analyser les différents résultats obtenus et définir des stratégies pour la pérennisation des acquis.

Au cours du lancement de cet atelier, le chef projet Bruno O’Heix a rappelé que ce projet est financé par le ministère allemand de la Coopération Economique et du Développement (Bmz) dans le cadre de son initiative spéciale « un seul monde sans faim » (Sewoh). Il a par la même occasion salué l’accompagnement de l’Adecob dans la mise en œuvre dudit projet dont les résultats sont déjà palpables.

Quant au président de l’Adécob Oumarou Lafia, il n’a pas pu cacher sa joie face aux réalisations du Propfr dans les cinq communes bénéficiaires en particulier et dans tout le Borgou en général. Il a d’ailleurs mis l’accent sur certains chiffres qui confirment combien la Giz a vu juste en initiant ce projet qui déjà a permis de sécuriser les terres d’environ 4 347 ménages de la zone d’intervention du projet tout en créant plus de 31 000 000 Fcfa de recette provenant de la délivrance des Attestations de Détention Coutumière (Adc) pour les mairies des cinq communes sur la période allant de mai en octobre 2019.

Ainsi, du 23 au 25 octobre, les acteurs passeront au peigne fin les différentes actions menées dans le cadre du projet et leurs impacts afin proposer des perspectives pour la phase suivante qui s’étendra jusqu’en 2021.

Article Categories:
A la une · Au cœur des communes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru