BENIN : Ces préfets qui ont marqué les esprits en 2021

2 ans ago | Written by
30 270 vues
0 0

 

L’une des mesures courageuses prises par le Chef de l’Etat Patrice Talon au lendemain de son investiture en 2016, est la nomination des préfets pour les 12 départements du Bénin. Ainsi, chaque préfet travaille pour répondre réellement à son titre de dépositaire de l’autorité de l’Etat dans le département. En cette année 2021 qui s’achève, sur ces 12 autorités préfectorales, certains se sont montrés plus dynamiques et proactifs sur le terrain. Votre quotidien Daabaaru vous propose ici le top 5 de ces préfets. Il s’agit des préfets du Borgou Djibril Mama Cissé, du Littoral Alain Orounla, du Mono Bienvenu Milohin, de l’Alibori Ahmed Bello Ky-Samah et du Zou Firmin Kouton.

Samira ZAKARI

Ils ont été les meilleurs de l’année 2021, avec à leur compteur plusieurs actions et décisions fortes qui visent à améliorer les conditions de vie de leurs populations ou à changer les choses au sein de leurs départements.

Djibril Mama Cissé, Préfet du Borgou (photo Dr, archive)

Toujours égal à lui-même, le préfet du Borgou Djibril Mama Cissé, s’est donné pour mission depuis 2016, de révéler son département au reste du pays et de la sous-région. Et cette vision n’a pas changé en 2021. Dans la discrétion qui le caractérise, l’autorité préfectorale déroule sa feuille de route à travers des actions qui parlent sur le terrain. Grâce à son implication effective dans les questions de bonne gouvernance et de développement aux côtés des maires de son département, 5 communes du Borgou figurent dans le top 20 des communes ayant affiché de bons résultats dans la gestion du Fonds d’Appui au Développement des Communes du Bénin (Fadec) 2020. Et cela fait plusieurs années déjà que ces exploits sont réalisés. Dans le secteur de l’enseignement, les résultats du département du Borgou aux différents examens ont connu une nette amélioration grâce au soutien sans faille du préfet aux acteurs du système éducatif. De même, la dernière élection présidentielle d’avril 2021 organisée sur fond de tensions a laissé d’importantes séquelles dans plusieurs communes du Borgou dont Tchaourou. Mais l’autorité a su maîtriser la situation pour éviter le pire et favoriser le retour de la stabilité et de la paix dans son département. Très humble, Djibril Mama Cissé est un grand soutien de la jeunesse et très présent aux côtés des Partenaires Techniques et Financiers intervenant dans son département.

Alain Orounla Préfet du Littoral (photo Dr, archive)

Précédemment ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Alain Orounla a été porté à la tête du département du Littoral suite au conseil des ministres du mercredi 2 juin 2021. Très tôt après sa nomination, l’ancien porte-parole du gouvernement a pris des décisions audacieuses qui pour la plupart ont provoqué des grincements de dents au sein de l’opinion publique. La libération des espaces publics comme pour continuer l’œuvre entamée par son prédécesseur Modeste Toboula a été la première action forte du Préfet. Sans perdre du temps, Alain Orounla s’en est ensuite pris aux travailleuses de sexes de la ville de Cotonou avec à la clé, des descentes inopinées dans plusieurs maisons closes qui se sont soldées par des arrestations. Une action qui, il faut le dire, a fait objet de vives réactions au sein de cette corporation et même de l’opinion publique. Les cris des uns et des autres pour qualifier les décisions du préfet d’un peu trop fortes ne l’ont pas arrêté dans son élan jusqu’à la réforme dans le vaste secteur des taxi interurbains “Tokpa-Tokpa”. Il sera freiné par son ministre de tutelle Raphaël Akotègnon après son arrêté interdisant aux conducteurs de minis-bus de circuler dans la ville capitale. Il a été contraint par le ministre de la décentralisation à suspendre son arrêté et interdit de prendre toute décision jusqu’à nouvel ordre.

Bienvenu Milohin, préfet du Mono (Photo Dr)

Il fait partie des préfets nommés en juin 2021 dernier par le Chef de l’Etat Patrice Talon. Bienvenu Milohin a, au cours de ces quelques mois passés déjà sur son fauteuil, prouvé que le président n’a pas eu tort de le placer à la tête du département du Mono. Dynamisme et pro-activité sont les qualités qui le définissent le mieux. En bon représentant du gouvernement au niveau départemental, l’homme est de plus en plus présent sur le terrain pour le suivi des projets gouvernementaux en cours dans son territoire. De même, la sécurité a été l’un des secteurs où le préfet Bienvenu Milohin est intervenu en 2021 pour le bonheur de ses populations.

Ahmed Bello Ky-Samah, Préfet de l’Alibori (photo Dr, archive)

C’est à l’issue du conseil des ministres du mercredi 2 juin 2021 que le préfet Ahmed Bello Ky-Samah a été porté à la tête du département de l’Alibori. Jeune et dynamique, l’autorité préfectorale s’est très tôt mis au travail pour gagner la confiance de ses populations. Toute occasion a été saisie pour montrer l’engagement du préfet à œuvrer pour le bien-être de ses administrés. Il était présent aux côtés des populations de Karimama lors des sanglants affrontements entre agriculteurs et éleveurs qui ont occasionné d’énormes pertes en vies humaines. On l’a également vu dans plusieurs communes de son département comme Malanville, Kandi et Karimama aux côtés des familles victimes d’inondations. L’autorité n’a pas manqué d’organiser des séances de sensibilisation pour alerter les populations sur le danger de la fréquentation des cours d’eau en période de pluie. Après sa nomination, le préfet Ahmed Bello Ky-Samah a initié des rencontres avec les maires de son département pour définir des stratégies allant dans le sens du développement du département de l’Alibori.

Firmin Kouton, Préfet du Zou (photo Dr, archive)

Il a été le premier préfet à interdire la consommation de chicha sur son département à travers l’arrêté N°12/002/PDZ/SGD/SA portant interdiction de la consommation de la chicha dans les lieux ouverts au public sur toute l’étendue du territoire du département du Zou, en date du lundi 4 janvier 2021. Une décision salutaire appréciée à sa juste valeur par les populations. A travers cet acte, le préfet Kouton a ouvert le chemin à nombre de ses collègues préfets qui n’ont pas hésité à lui emboîter les pas. L’autorité préfectorale du Zou est connu pour sa disponibilité et sens élevé de sagesse.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru