BÉNIN/SOUTIEN DES PRODUCTEURS POUR LA CAMPAGNE AGRICOLE 22-23 : Talon réalise l’inédit pour une production record . Le prix du Coton graine augmente et celui des intrants baisse . Un appui de 31,5 milliards de Fcfa

2 ans ago | Written by
29 620 vues
0 0

Pendant que les prix des intrants agricoles s’apprêtent à connaître encore une hausse pour la campagne agricole 2022-2023 en Afrique, le gouvernement béninois décide de donner un coup d’accélérateur au social en subventionnant le prix d’achat de ces intrants. De même, le prix d’achat du coton graine aux agriculteurs pour cette campagne est revu à la hausse pour le bonheur des producteurs. Cette mesure du gouvernement en ces temps de la cherté des produits, prouve à suffisance sa volonté à être à l’écoute de ses producteurs agricoles.

En effet, le prix des engrais ne cesse de grimper ces dernières années en Afrique. Une hausse qui serait dû à la pandémie du coronavirus qui frappe de plein fouet tous les secteurs d’activités mais aussi d’autres chocs extérieurs comme la guerre en cours actuellement entre l’Ukraine et la Russie. Une situation qui créera un manque à gagner aux producteurs qui seront obligés de dépenser plus pour s’approvisionner en intrants et matières premières. Ainsi, le gouvernement béninois dans la dynamique d’améliorer les conditions de vie et de travail de ses producteurs et de prévenir l’insécurité alimentaire, a décidé de prioriser leurs intérêts.

Soutien à la production pour la campagne agricole 2022-2023

Lors du conseil des ministres du mercredi 20 avril 2022, le gouvernement a annoncé la bonne nouvelle de soutenir la production au titre de la campagne agricole 2022-2023.

Ainsi, le prix de vente des engrais toutes catégories confondues est fixé à 14 000 Fcfa le sac de 50kg au lieu de 22 500 Fcfa normalement pour le Npk et 28 200 Fcfa pour l’urée. Quant aux insecticides coton, herbicides totaux, sélectifs et sélectifs précoces, ils seront livrés respectivement à 3 500 F cfa le flacon pour le traitement de demi-hectare, 3 500Fcfa/L et 7 011Fcfa/L. Pendant ce temps au Burkina-Faso, les producteurs devront acheter le sac de 50kg d’engrais à 25 000 Fcfa ou même plus pour cette campagne.

Pour ce qui est de l’achat du coton-graine aux producteurs béninois, le prix du coton conventionnel est fixé à 300 F cfa/kg pour le premier choix et 250F cfa/kg pour le 2ème choix contre 265 Fcfa et 215 Fcfa la campagne écoulée. Le coton graine biologique sera quant à lui, acheté à 360Fcfa/Kg pour le 1er choix et 310Fcfa/Kg le 2ème choix contre 318Fcfa et 268 Fcfa la campagne écoulée. Au même moment, le prix d’achat du coton graine est fixé à 285F cfa/kg au Mali.

De même, le conseil a marqué son accord pour qu’il soit renoncé temporairement au prélèvement par l’État, de la « contribution à la recherche agricole ainsi que de la redevance de promotion agricole » au titre de la campagne 2021-2022. Toute chose qui représente un appui de 31,5 milliards de Fcfa.

A travers ce soutien à ses producteurs, le gouvernement qui était fortement critiqué pour ses mesures à faible effet sur le quotidien des béninois face à la cherté de la vie, vient ainsi de montrer sa bonne foi et sa sensibilité aux peines des producteurs. Une énième action qui mérite d’être félicitée et prouve d’ailleurs la volonté de l’État à concrétiser le volet social du Programme d’Actions du Gouvernement (Pag) pour le bonheur des populations à la base.

Samira ZAKARI

 

Article Categories:
A la une · Agriculture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru