CELEBRATION EN DIFFEREE DE LA JIF PAR LE RIF-BENIN A NIKKI : La ministre Aurélie Adam Soulé rehausse l’événement de sa présence . Elle expose les réformes du gouvernement dans le secteur des médias

1 an ago | Written by
4 451 vues
0 0

Comme chaque année, le Réseau International des Femmes des Radios Communautaires (Rif-Bénin ) a sacrifié à la tradition de la célébration la Journée International des droits de la Femme (Jif). Les manifestations entrant dans le cadre de la célébration en déféré de cet événement, ont lieu ce samedi 27 mars 2021, dans la commune de Nikki. Les femmes professionnels des médias se sont retrouvées pour faire le point des acquis de la Jif au niveau de leur corporation mais aussi réfléchir sur l’avenir de leur association.

Ainsi, l’édition 2021 de la Jif des professionnelles des médias a connu la présence d’un invité surprise. Il s’agit de la ministre du numérique et de la digitalisation Aurélie Adam Soulé Zoumarou qui a tenu à faire le déplacement de Nikki pour apporter son soutien inconditionnel à ces femmes et les encourager à émerger dans leur métier. « Lorsque j’ai appris que j’avais des sœurs qui se réunissaient aujourd’hui non seulement pour célébrer la Journée Internationale des droits la Femme (Jif) à Nikki, mais aussi échanger sur l’avenir du Rif-Bénin, je me suis dit qu’il fallait que je vienne même en dépit des occupations d’aujourd’hui », a fait savoir la ministre Aurélie Adam Soulé, en rassurant les femmes du Rif, de sa totale disponibilité à accompagner toutes les initiatives qui leur permettront de consolider le Rif-Bénin et d’aller loin dans leur métier.

La ministre a également partagé avec les femmes diy Rif, les réformes entreprises par le gouvernement dans le secteur des médias. « Il faut reconnaître que beaucoup de choses se font pour la digitalisation des médias au Bénin. Ce que nous faisons et que nous voulons continuer par faire, c’est d’abord de changer la dimension négative qui commence par être perçue des médias à cause du numérique. Vous connaissez aujourd’hui le phénomène des fake news où beaucoup de fausses nouvelles sont diffusées. Nous souhaitons donc éduquer tout le monde pour dire qu’une information n’est pas à prendre pour agent comptant tant qu’elle n’est pas vérifiée », a notifié la ministre. Elle a par ailleurs exprimé sa fierté et sa satisfaction de savoir qu’en prélude à la célébration de la Jif, les femmes professionnelles des médias ont sous l’égide de la Fédération des Radios Communautaires et Assimilés (Fercab), pris le temps de diffuser des messages de paix. A l’en croire, la paix est un comportement à cultiver par les citoyens d’un pays qui aspire au développement. Selon la ministre Aurélie Adam Soulé, face à l’élection présidentielle qui s’annonce au Bénin, il est du devoir des médias de sensibiliser les populations à la culture de la paix afin que cette joute se déroule de façon pacifique. Elle a donc invité ces femmes à continuer dans la sensibilisation afin que tout le pays sorte gagnant de cette échéance.

Samira ZAKARI

 

 

Article Categories:
A la une · Actualité · Nationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.