CONSOMMATION DU KAOLIN PENDANT LA GROSSESSE : Entre satisfaction d’envie et prise de gros risque médical

5 ans ago | Written by
63 352 vues
0 0

CONSOMMATION DU KAOLIN PENDANT LA GROSSESSE

Entre satisfaction d’envie et prise de gros risque médical

En Afrique, la consommation du kaolin fait partie des vices de plusieurs femmes pendant la grossesse. Le kaolin est une argile qui inonde les marchés et entre dans la fabrication de certains produits locaux. Très prisé, le Kaolin constitue une drogue à laquelle certaines femmes enceintes ne peuvent se passer. En dépit du plaisir que procure le kaolin à ces dernières, il constitue un grand danger pour la santé selon les spécialistes.

Samira ZAKARI

Communément appelé ‘’kalaba’’ au Bénin, le kaolin est un silicate d’alumine provenant de l’altération d’un certains nombre de roche dont l’argile blanche. Elle se présente sous une forme condensée tel un caillou et est très prisé en Afrique en général et au Bénin en particulier. Un tour au marché Arzèkè de Parakou pour constater le commerce que constitue la vente de ce produit.

Alimatou Djarra témoigne, « la vente de kaolin est l’activité que je mène depuis des années et je ne me plains pas du tout. Les gens aiment ça, dans la semaine je peux vendre 5 à 6 sacs. J’ai des revendeurs qui viennent s’approvisionner chez moi et j’avoue que c’est très rentable ». Le Kaolin est très souvent appliqué sur le corps sous forme de poudre pour lutter contre la chaleur. Aussi est-il utilisé pour produire du ciment, et entre dans la fabrication de plâtres, de granules pour les revêtements de toiture. En dehors de ces usages faits du Kaolin, l’une des utilisations les plus connues de ce produit est la consommation par des femmes enceintes.

Nombreuses sont les femmes africaines qui font recours au kaolin pendant la grossesse. Clarisse Djossou mère de trois enfants confie, « moi j’ai toujours prie du Kaolin pendant mes grossesses, je n’arrive pas à m’en passer. L’odeur de sable qu’il dégage m’attire beaucoup et quand je n’en trouve pas j’en souffre. Soit je consomme du sable ou du charbon pour compenser l’absence du kaolin ». Il y a également des femmes qui ont fait de la consommation de kaolin une habitude de jeunesse et ne peuvent plus s’en passer. « Depuis toute jeune, j’avais l’habitude de prendre du sable, après j’ai connu le kaolin et depuis lors c’est devenu mon amuse gueule préféré »,a laissé entendre Rokhaya Sannon.

Mais à côté de celles qui font du kaolin une dépendance, il y a des femmes comme Aicha Bawèrè qui n’ont jamais connu ces envies de consommer du kaolin pendant la grossesse et pourtant n’ont jamais eu de problème. Selon Géraud Apovo, médecin du centre médical communautaire de Kèrou-Bagou, la consommation du kaolin par les femmes enceintes a bien des raisons.

Des raisons

A en croire le docteur, certaines femmes enceintes font recours au kaolin pendant la grossesse dans le but de calmer les nausées et les vomissements gravidiques. Il ajoute que pour d’autres, il s’agit d’un amuse-bouche, le plaisir de mastiquer quelque-chose pour satisfaire les envies de femme enceinte, et parfois encore c’est des habitudes culturelles acquises depuis l’enfance. La consommation du kaolin peut être assimilée au pica qui est une perversion alimentaire amenant l’homme à consommer des aliments non nutritifs. Une habitude alimentaire qui expose ces femmes à de nombreux dangers médicaux.

Des conséquences de la consommation du kaolin

D’après le docteur Apovo, le kaolin contient des microorganismes comme les vers intestinaux qui peuvent être à l’origine d’un état de malnutrition causant l’anémie qui est d’ailleurs la première conséquence de la consommation de ce produit chez la femme enceinte. « L’anémie et la malnutrition augmentent le risque de mort fœtale, de retard de croissance intra-utérine et de faible poids du bébé à la naissance. Aussi des problèmes de coagulation à l’origine de saignement pendant l’accouchement », a précisé le médecin du Centre Médical Communautaire de Kèrou-Bagou.

Le kaolin peut causer également des troubles du transit allant de la constipation à l’occlusion intestinale. Maria Séko consommatrice de kaolin ayant perdu son bébé pendant l’accouchement confirme avec regret les dires du docteur. « C’est très tard je me suis rendu compte que le kaolin agissait sur ma santé et celle de mon bébé. J’en consomme toujours mais pas comme par le passé », a-t-elle indiqué.

Vu les conséquences liées à la consommation du kaolin, le docteur Géraud Apovo a pour finir fait rappeler que, «  le kaolin est dépourvu de toutes substances nutritives et son ingestion répétée est néfaste pour la santé de la femme enceinte à l’extrême de perdre son bébé ».

Article Categories:
A la une · Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru