DÉCÈS DE L’EMPEREUR DE NIKKI SABI NAÏNA III : Les cérémonies “Anana” pour libérer définitivement son âme démarrent demain

1 an ago | Written by
22 036 vues
0 0

Les peuples Baatombu et Bôo du Bénin et du Nigeria sont depuis le mercredi 19 octobre 2022, en deuil suite au décès de l’empereur Sabi Naïna lll de Nikki. Ainsi, un deuil général de 3 mois est observé depuis sa disparition à la cour impériale de Nikki, conformément à la tradition. Un deuil qui prend officiellement fin après les funérailles appelés “Anana” prévues du jeudi 22 décembre au vendredi 23 décembre 2022.

Selon le premier ministre de la cour impériale Sinandounwirou, la tenue de cette cérémonie observée chez les peuples Wassangari, marque la fin du règne de l’empereur Sabi Naïna lll. Car, dit-il, c’est après cette cérémonie que l’âme de l’empereur rejoindra définitivement ses ancêtres. « Après les funérailles, c’est aussi la fin des veuvages. Donc les veuves, les princesses et les griots seront libérés après la cérémonie de rasage. Le palais sera ensuite fermé ».

Ainsi, c’est après cette étape franchie que le processus pour la désignation du prochain empereur sera lancé par Sinandounwirou qui a le pouvoir d’intronisation de l’empereur. « C’est après les funérailles qu’on va demander la candidature des prétendants au trône d’empereur. Ceux-ci vont s’annoncer et on va enregistrer. C’est après cela que les membres de la cour vont commencer par se réunir pour étudier les dossiers et faire l’enquête de moralité des candidats. C’est un processus qui prend du temps et demande d’être sincère et attentif puisqu’il y a des critères à observer », a expliqué le premier ministre en précisant qu’un candidat qui a sa maman encore en vie est éliminé d’office.

Quid du déplacement du marché après le décès de l’empereur

Dans l’empire baatonu, le marché est déplacé après le décès de l’empereur ou du roi. Un acte inclut dans le processus de deuil. « Actuellement le marché est en deuil. Les commerçants sont relogés ailleurs jusqu’à la fin de la cérémonie funéraire. Après les funérailles, les veuves iront faire le tour du marché en priant. Cela permet de libérer le marché avant le début de règne du nouveau “Sinaboko“ », a-t-il renseigné.

Samira ZAKARI

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru