DÉCÈS DU POLICIER RÉPUBLICAIN BERNARD MOHAMED CHABI LORS D’UNE PATROUILLE À PARAKOU : Le Ddpr Borgou Pacôme Anato relate les faits, présente les condoléances et invite les populations à une collaboration

6 ans ago | Written by
23 593 vues
0 0

DÉCÈS DU POLICIER RÉPUBLICAIN BERNARD MOHAMED CHABI LORS D’UNE PATROUILLE À PARAKOU

Le Ddpr Borgou Pacôme Anato relate les faits, présente les condoléances et invite les populations à une collaboration

COMMUNIQUE DE PRESSE DU DIRECTEUR DÉPARTEMENTAL DE LA POLICE REPUBLICAINE DU BORGOU

Ce jour, mardi 09 octobre 2018 aux environs de 02 heures 30, au quartier Gbira dans le troisième arrondissement de la commune de Parakou, un vaillant fonctionnaire de la Police républicaine en la personne du feu Sous Brigadier de Police de première classe MOHAMED CHABI Bernard, a été grièvement agressé par des hors-la-loi.

Le défunt était à la tête d’une équipe de patrouille, régulièrement en mission commandée. Au cours de leur mission, ayant aperçu des suspects qui pilotaient deux motos d’origine douteuse dont l’une était tractée, l’équipe s’est mise à leur poursuite. C’est alors que les malfrats ont abandonné les deux motos et pris la clé des champs. Dans l’intention de les appréhender, une course-poursuite s’est engagée. Pendant qu’il tentait d’arrêter l’un des suspects, l’agent a été poignardé au niveau de la cage thoracique, blessure à laquelle il succomba malheureusement après évacuation et administration de soins intensifs au CHUD Borgou.

Le Directeur Général de la Police républicaine tout en remerciant les autorités politico-administratives, judicaires et le collège des médecins de la ville de Parakou qui étaient promptement au chevet de notre collègue défunt, présente toutes ses condoléances à la famille éplorée.

Par la même occasion, il invite la population à une franche collaboration par la fourniture d’informations afin que ces divorcés sociaux, récidivistes, susceptibles de réitérer de pareilles agressions, soient retrouvés et présentés aux instances judiciaires.

Une forte récompense est réservée à toute personne capable de fournir des renseignements sur ces dangereux agresseurs tapis dans la ville de Parakou et ses environs.

En conséquence, le numéro vert 166 et le contact téléphonique 62-60-56-31 sont mis à contribution pour recevoir toute dénonciation fiable.

Comptant sur la collaboration active des uns et des autres, le Directeur Départemental de la Police républicaine du Borgou rassure encore une fois de l’entière disponibilité de son personnel dans la lutte commune contre l’insécurité sous toutes ses formes.
Fait à Parakou, le 9 octobre 2018

Signé le Commissaire Principal de Police ANATO D. Pacôme

Article Categories:
A la une

Comments

  • Paix à ton âme soldat. Seul Dieu comblera le vide que tu as laissé. Les hommes ne peuvent grande choses.

    Roméo 9 octobre 2018 23 h 33 min Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Daabaaru